Version classiqueVersion mobile

L’entreprise minière de Brandes (XIe-XIVe siècles). Huez, Oisans (Isère)

 | 
Marie-Christine Bailly-Maitre

Postface

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Certes Brandes est restée une mine aux revenus modestes, dont la production n’a certainement pas dépassé le cadre de la principauté. Cependant, pour reprendre la conclusion de Joëlle Dupraz dans le DARA n° 9 publié en 1994, l’argentière de Brandes, avec la voie d’Oisans, aura été une des pièces maîtresses de la politique économique delphinale au XIIIe siècle. Cet ouvrage marque un terme à l’étude stricto sensu du circuit des minerais argentifères traités à Brandes, depuis leur extraction jusqu’à leur enrichissement. La question des pollutions provoquées par l’exploitation par le feu de minerais sulfureux fait l’objet de recherches et de thèses. Le développement de programmes d’analyses sur d’anciens sites miniers a montré tout le potentiel de cette approche, notamment à partir des sites médiévaux du Mont Lozère (Ploquin et al. 2011) ou grâce au programme TRAMINS en cours au sein du laboratoie Edytem. Brandes est un magnifique terrain pour étudier les pollutions rémanentes. Ce volet ...

© Alpara, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search