Version classiqueVersion mobile

L’entreprise minière de Brandes (XIe-XIVe siècles). Huez, Oisans (Isère)

 | 
Marie-Christine Bailly-Maitre

Conclusion. La mine de Brandes, son revenu, sa place dans les mines d’argent médievales en Europe, son débouché

Marie-Christine Bailly-Maître et Fernand Peloux

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Moyen Âge, le temps de l’argent

Qu’en est-il du contexte européen et extra-européen au moment où les mines du Dauphiné sont en exploitation ? En forçant un peu le trait, on peut écrire que le Moyen Âge est le temps de l’argent. Les recherches historiques et achéologiques engagées depuis une quarantaine d’années sur l’activité extractive et la commercialisation des métaux monnayables apportent des données qui peu à peu concernent des territoires de plus en plus vastes et confirment la grande vitalité de cette économie (Minvielle Larousse et al., à paraître 2018).

En France, les sites de Melle en Poitou (Tereygéol 2000 ; 2003 ; 2014), de Castel Minier en Ariège (Tereygéol et al. 2010), plus généralement la bordure sud du Massif Central avec le Rouergue (Belmon 2003a ; Belmon 2003b), l’Aveyron (Lechelon 1997) et les Cévennes (Bailly-Maître 2010c ; 2010d), la Lozère (Ploquin, Bailly-Maître, Allée 2011), les Alpes du Nord avec l’Oisans (Peloux, Bailly-Maître 2010 ; Bailly-Maître 2014) e...

© Alpara, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search