Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La marge orientale du vicus de Boutae. Les fouilles Galbert à Annecy (Haute-Savoie)

 | 
Franck Gabayet

Chapitre 6. Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La fouille de l’ancienne caserne de Galbert représente une véritable opportunité, qui aura permis d’accéder, au moins sous forme de sondages, à une emprise de près de 3 ha, dont plus de la moitié ouverts à la fouille. Les occasions d’appréhender dans de bonnes conditions de telles surfaces en périphérie des villes antiques sont rares et d’autant plus appréciables. On voit par là tout l’intérêt de cette opération dont le mérite premier aura été d’associer à l’histoire du vicus, une zone jusque-là considérée comme extérieure à l’espace antique et dénuée de vestiges.

Les résultats des opérations archéologiques permettent ainsi de produire, à l’échelle de la fenêtre ouverte à Galbert, une image de cette marge orientale inconnue des archéologues. Une image aux contours certes flous, qui, dans une certaine mesure, fait apparaitre la limite de la ville (fig. 92).

Après une première phase qui, dès la fin du Ier siècle avant J.-C., voit l’organisation du secteur par le biais de fossés parcella...

© Alpara, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540