Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La marge orientale du vicus de Boutae. Les fouilles Galbert à Annecy (Haute-Savoie)

 | 
Franck Gabayet

Chapitre 1. Boutae des origines au VIe siècle, un état de la question

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

1.1. L’ARCHÉOLOGIE À ANNECY ET SES ENVIRONS

L’histoire de l’archéologie à Annecy a été développée en introduction des notices sur la commune dans le volume de la Carte Archéologique de la Gaule concernant le département de la Haute-Savoie (Bertrandy et al. 1999). De cette longue et précoce succession d’érudits, amateurs d’archéologie, il convient de retenir les personnalités qui, dès le XIXe siècle, ont marqué l’archéologie annécienne par leur démarche scientifique et dont les ouvrages sont encore les manuels des archéologues d’aujourd’hui. On doit la première synthèse sur Annecy antique à l’abbé Ducis : Bautas et Annecy (1863) ; en 1869, L. Revon inventoria et rassembla toutes les inscriptions trouvées à Annecy dans son ouvrage Inscriptions antiques de la Haute-Savoie ; il déposa à l’Académie Florimontane toutes ses notes et relevés effectués à chaque découverte archéologique dans la plaine des Fins ; Ch. Marteaux poursuivit le travail à partir de 1880, en visitant tous les chantier...

© Alpara, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540