Version classiqueVersion mobile

Histoire des paysages et des sociétés en bord de Saône depuis la dernière glaciation (Lyon - Vaise)

 | 
Odile Franc

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Des divagations répétées de la Saône dans sa plaine

Si l’exacte origine de la forme en amphithéâtre de la plaine de Vaise demeure inconnue, il est bien vrai, à l’instar des hypothèses de Faucher (1913), que le cours de la Saône a plusieurs fois investi la plaine de Vaise. Durant un interstade quelconque du Würm, ou antérieurement, de gros galets sont transportés sur la partie nord de la plaine, avant d’être recouverts par les alluvions fluvio-lacustres würmiennes. Au cours du Tardiglaciaire*, d’abord probablement au Dryas ancien, la rivière semble tresser sur une base caillouteuse tout en commençant à s’enfoncer dans les dépôts fluvio-lacustres würmiens. Puis au Bølling, elle creuse un chenal, large, profond, méandriforme, abandonné dès l’Allerød pour son cours actuel. Alors que le paléochenal tardiglaciaire* n’est qu’en partie comblé, la Saône recoupe son remplissage en s’élargissant sur sa rive droite au cours de l’Atlantique récent suite à une métamorphose* ou à un simple déplacem...

© Alpara, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search