Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vaise, un quartier de Lyon antique

 | 
Éric Delaval
, 
Catherine Bellon
, 
Jacqueline Chastel
, 
et al.

Avant-propos

Élise Faure-Boucharlat

Texte intégral

Cliché : Rutter (SEMALY)

1En gage de fidèle amitié, mes anciens collègues me sollicitent à nouveau pour préfacer ce volume des Documents d’Archéologie en Rhône-Alpes consacré à l’archéologie de Lyon. Ils pensent désormais le recul nécessaire à un sur leur travail. Du probablement que j’ai acquis regard objectif recul, certes, mais aussi le souvenir encore très vif des espoirs et des difficultés qui ont entouré les prémices de cette publication. De prime abord l’objectif paraissait plutôt simple : réunir en un même volume les résultats de plusieurs fouilles conduites durant une courte période (1985-1991), dans un même quartier de Lyon (Vaise) et qui toutes concernaient l’Antiquité ; mais la réalisation s’avéra beaucoup plus complexe.

2Les quatre monographies qui composent le volume et les commentaires qui les accompagnent sont le fruit du travail de plus d’une vingtaine de personnes. On imagine aisément que la coordination de l’ensemble n’allait pas de soi. De plus, la disponibilité des responsables d’opération, engagés parallèlement dans d’autres activités, n’était pas toujours chose acquise. Enfin et surtout, la présentation des résultats de l’archéologie récente se devait d’être faite en regard de l’historiographie traditionnelle de la topographie de Lyon qu’elle remettait sensiblement en question. D’où l’exigence pour les chercheurs d’une approche comparative et critique de la documentation disponible avant leurs propres recherches et d’un bilan synthétique des acquis récents, riche de constats et d’hypothèses. En effet, la variété des sites vaisois fouillés ces dernières années et décrits dans cet ouvrage ouvrait largement la discussion sur toutes les composantes du paysage urbain ou péri-urbain : maîtrise de l’homme sur l’environnement, mise en place du réseau viaire, nature et organisation de l’habitat, place des activités artisanales et commerciales, imbrication du monde des vivants et du monde des morts. Les jeunes auteurs se sont donc livrés au travail rigoureux de la confrontation avec les travaux de leur illustres aînés, mettant en lumière les arguments nouveaux, contradictoires ou complémentaires qui renouvellent l’image d’un quartier suburbain de Lugdunum et enrichissent le débat sur les origines de la cité.

3Cette publication représente donc une importante somme de travail. Plusieurs années ont été nécessaires pour qu’elle parvienne à maturité et c’est bien compréhensible. Plus que tout autre, je me réjouis de voir aboutir cette oeuvre collective car je connais les efforts fournis par chacun des participants.

4Je ne manquerai pas de souligner que l’ensemble des données rassemblées ici est issu des fouilles préventives engendrées par les rapides transformations du quartier de Vaise depuis une dizaine d’années. En rédigeant ce nouveau chapitre de l’histoire de Lyon, les auteurs ont su démontrer que la recherche archéologique est un tout et qu’elle s’inscrit dans la durée. N’est-ce pas là une source de satisfaction supplémentaire pour tous ceux qui se consacrent à la sauvegarde des “archives du sol” ?

Table des illustrations

Légende Cliché : Rutter (SEMALY)
URL http://books.openedition.org/alpara/docannexe/image/2461/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 233k

Auteur

Conservateur du Patrimoine

© Alpara, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access