Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La cathédrale Saint-Pierre en Tarentaise et le groupe épiscopal de Maurienne

 | 
Isabelle Parron-Kontis

Remerciements

Texte intégral

1Qu’il me soit d’abord permis de rendre hommage aux historiens et érudits qui se sont avant moi intéressés à l’architecture de ces grands édifices : E.-L. Borrel et E. Stephens qui ont, par leurs travaux archéologiques, rendus leur intégrité à la cathédrale Saint-Pierre et à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste ; M. Hudry, J. Bellet, A. Perret et R. Oursel qui ont consacré une grande partie de leur vie à la connaissance de l’art roman en Savoie.

2Je suis heureuse de témoigner ma reconnaissance aux services de l’État, Service régional de l’archéologie et Conservation des monuments historiques, et au Conseil général de la Savoie qui m’ont soutenue à l’occasion de mes recherches sur le terrain. Je remercie en particulier M.-P. Feuillet, Conservatrice du Patrimoine, J. Tardieu, Ingénieure d’études au service régional de l’archéologie, et aussi A. Tillier, architecte en chef, qui ont été des interlocuteurs attentifs à l’ensemble de mes travaux. J’ai reçu également le meilleur accueil des municipalités, des responsables des associations d’Histoire et d’Archéologie de la région et du Rotary-Club de Maurienne.

3Enfin, je profite de ces quelques lignes pour remercier tous les fouilleurs qui m’ont aidé lors de mes différentes interventions sur le terrain, mais aussi tous ceux, amis et parents, qui ont avec patience soutenu cette recherche dans les bons et les mauvais moments.

© Alpara, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Acheter