Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La mine de Pampailly, XVe-XVIIIe siècles

 | 
Paul Benoit

Avant-propos

Texte intégral

1S'il faut un auteur à un livre, la publication d'une fouille est le résultat d'une somme d'efforts, d'une conjonction de volontés et de dévouements qu'il convient de rappeler. La liste serait trop longue de tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont apporté leur contribution à cette recherche. Ils ne seront donc pas nommés ici, mais, je l'espère, se retrouveront dans ces lignes.

2L'archéologie coûte cher. Le chantier de Pampailly n'a pu se développer que grâce au département du Rhône qui a soutenu l'opération depuis ses débuts et a été, de très loin, le premier financier de l'opération. Importante aussi a été l'aide de la Région Rhône-Alpes à travers le Programme pluriannuel en sciences humaines (PPSH) qui, pendant six ans, a apporté son concours. L’État enfin a joué un rôle déterminant, avec le très fort soutien financier, mais aussi scientifique et technique de la Direction régionale des Affaires Culturelles, Service régional de l'archéologie (ancienne Direction régionale des Antiquités Historiques).

3Ces aides auraient sans doute été insuffisantes sans un écho local. La collaboration avec la commune de Brussieu à travers ses élus et sa population a été constante. Son appui s'est manifesté dans tous les domaines, en particulier celui du logement. La Communauté de Communes du Canton de Saint-Laurent-de-Chamousset a, elle aussi, soutenu sans relâche ce projet. Parmi les habitants de Brussieu et des communes voisines de Bessenay et de Brullioles, il nous faut faire une place particulière aux propriétaires des terrains sur lesquels nous avons pu, sauf cas très rares, travailler en toute liberté, coupant les arbres, défonçant le sol, utilisant les services gratuits de tracteurs, avec pour seule demande, en retour, d'aboutir dans notre recherche. Nos remerciements les plus vifs vont aussi à tous ceux qui nous ont hébergés, qui nous ont prêté du matériel.

4La fouille de Pampailly a nécessité l'intervention de nombreux laboratoires qui apparaîtront dans le texte. Que leurs interventions aient été bénévoles ou rétribuées, qu'ils appartiennent au secteur public (Universités, CNRS), ou au secteur privé, tous ont fait preuve d'une grande compétence et d'un dévouement qu'il nous faut souligner.

5Enfin, j’associerai à ce travail tous les membres de l’équipe, aussi bien les fouilleurs bénévoles, plusieurs centaines à ce jour, que les chercheurs plus qualifiés qui ont dépouillé les archives, travaillé en laboratoire ou participé à la direction du chantier. Au moment d’achever ce livre, je voudrais souligner le rôle essentiel de ceux qui, au cours de ces quinze années, ont été mes adjoints. Jeunes chercheurs, très différents les uns des autres par le profil comme par le caractère, mais tous passionnés par cette entreprise, qui sans eux n’aurait pu être menée à bien.

© Alpara, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access