Version classiqueVersion mobile

Aux origines de Lyon

 | 
Christian Goudineau

Conclusion générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

A la veille même de l’impression de ce volume, l’on m’apprend qu’une troisième série de fossés (après ceux du Verbe-Incarné et de la rue Le Châtelier) vient d’être découverte à l’hôpital Sainte-Croix (Fig. 2, 9). Avec un matériel abondant qui serait postérieur à celui du Verbe-Incarné. Tentons cependant de conserver notre sang-froid.

Commençons par le plus simple, c’est-à-dire par ce sur quoi tous ceux qui ont contribué à ce livre sont d’accord. D’abord (si l’on excepte l’installation, apparemment épisodique, des VIe et Ve s. à Gorge-de-Loup), le site même de Lugdunum n’a connu aucun établissement humain stable avant le milieu du 1er s. av. J.-C. Nul ne croit plus à une bourgade gauloise antérieure à la guerre des Gaules, dont l’existence n’était argumentée que par des analyses erronées de tessons et d’objets métalliques dont l’origine et la datation ont été remises en question.

En second lieu, il est admis par tous que les premiers vestiges reconnus par l’archéologie correspondent à ...

© Alpara, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search