Logo OpenEdition books

Dossiers [Sujets aux concours]Retour

Gouverner en Islam entre le Xe siècle et le XVe siècle (Histoire 2016)

Les éditeurs d'OpenEdition Books offrent de nombreuses ressources, majoritairement en libre accès, pour accompagner les étudiants à la préparation des concours d'enseignement. Dans ce dossier, nous vous proposons plusieurs ouvrages qui vous aideront à préparer la question « Gouverner en Islam entre le Xe siècle et le XVe siècle » du Capes d'histoire 2016.


16 juin 2015
Damas et la Syrie sous la domination fatimide (359-468/969-1076). Tome premier

Damas et la Syrie sous la domination fatimide (359-468/969-1076). Tome premier

Essai d’interprétation de chroniques arabes médiévales

Thierry Bianquis

Presses de l’Ifpo, 1986

...

À la fin de la période fatimide (969-1076), la Syrie perdit pour neuf siècles ses princes arabes. Des étrangers, souvent des Turcs, détinrent l’autorité militaire et contrôlèrent l’activité de ceux qui exerçaient un pouvoir civil ou judiciaire. D’un passé arabe qui avait été souvent glorieux, seuls demeuraient des souvenirs.
Dès le VIe/XIIe siècle, des membres de l’élite urbaine consignèrent les récits de ceux qui avaient vécu ces temps révolus et recherchèrent les journaux qu’avaient tenus certains particuliers. En Égypte, grâce à des archives d’État, des historiens s’efforcèrent de retrace...

Nūr ad-Dīn. Tome III

Nūr ad-Dīn. Tome III

Un grand prince musulman de Syrie au temps des Croisades (511-569 H./1118-1174)

Nikita Elisséeff

Presses de l’Ifpo, 1967

...

Nūr ad-Dīn a joué un rôle central dans l’histoire de l’Orient musulman médiéval et même dans l’histoire mondiale. Ce prince, dont son contemporain Guillaume de Tyr disait qu’il était « vir providus et discretus, dux timens Deum », – homme avisé et remarquable, chef craignant Dieu, – et que Michelet considérait dans son Histoire des Croisades comme « un des saints de l’islamisme », Ernst Herzfeld le définissait ainsi : « Nūr ad-Dīn Maḥmūd b. Zengī b. Aq Sunqur, d’origine turque, prédécesseur de Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf b. Ayyūb, l’Ayyoubide d’origine kurde, est une figure moins spectaculaire et au...

Les peuples musulmans dans l’histoire médiévale

Les peuples musulmans dans l’histoire médiévale

Claude Cahen

Presses de l’Ifpo, 1977

...

Dans Les peuples musulmans dans l’histoire médiévale (1977), Claude Cahen a choisi de rassembler les textes qu’il juge avoir été les plus marquants de sa carrière d’orientaliste qu’il a initiée durant les années 1930.

Cette anthologie débute par une série de réflexions sur le métier d’historien du monde musulman médiéval et sur la méthode que ce dernier dont adopter dans la conduite de ses travaux (« Réflexions sur la connaissance du monde musulman par les historiens », “Editing Arabic chronicles: A few suggestions”, “The historiography of the Seljuqid period”, « Considérations sur l’utilisa...

Culture et éducation arabo-islamiques au Šām pendant les trois premiers siècles de l’Islam

Culture et éducation arabo-islamiques au Šām pendant les trois premiers siècles de l’Islam

D’après « Tārīẖ Madīnat Dimašq » d’Ibn ‘Asākir (499/1105 - 571/1176)

Malaké Abiad

Presses de l’Ifpo, 1981

...

Riches en informations diverses et variées, les ouvrages biographiques constituent une partie importante de l’historiographie arabo-musulmane. L’un d’entre eux, Histoire de la Ville de Damas d’Ibn ‘Asākir, auteur du VIe/XIIe siècle, constitue une source précieuse pour tenter de comprendre comment se sont formées les bases de la culture et de l’éducation arabo-islamiques pendant les trois premiers siècles de l’Islam au Bilād al-Šām.
L’auteur du présent ouvrage, Malaké Abiad, a entrepris d’en extraire les renseignements les plus utiles pour son propos, lequel est articulé autour d’une distinct...

Nūr ad-Dīn. Tome I

Nūr ad-Dīn. Tome I

Un grand prince musulman de Syrie au temps des Croisades (511-569 H./1118-1174)

Nikita Elisséeff

Presses de l’Ifpo, 1967

...

Nūr ad-Dīn a joué un rôle central dans l’histoire de l’Orient musulman médiéval et même dans l’histoire mondiale. Ce prince, dont son contemporain Guillaume de Tyr disait qu’il était « vir providus et discretus, dux timens Deum », — homme avisé et remarquable, chef craignant Dieu, — et que Michelet considérait dans son Histoire des Croisades comme « un des saints de l’islamisme », Ernst Herzfeld le définissait ainsi : « Nūr ad-Dīn Maḥmūd b. Zengī b. Aq Sunqur, d’origine turque, prédécesseur de Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf b. Ayyūb, l’Ayyoubide d’origine kurde, est une figure moins spectaculaire et au...

Ibn ʿAqīl et la résurgence de l’islam traditionaliste au XIe siècle (Ve siècle de l’Hégire)

Théologien et jurisconsulte ḥanbalite, Ibn ‘Aqīl a vécu à Bagdad au Ve/XIe siècle. Marquée par le triomphe des salǧūqides sur les buwaihides, les travaux d’al-Ġazzālī et l’essor du mouvement universitaire, cette période est celle de la restauration du sunnisme au détriment du šī’isme. Réaffirmant l’origine divine du droit et prônant un retour aux sources religieuses premières que sont le Coran et la sunna, l’école ḥanbalite, qui s’organise et se développe à cette époque, s’impose comme une des incarnations les plus rigoristes de cette tendance traditionaliste dont Ibn ‘Aqīl fut une des figu...

Description de la Syrie du Nord

Description de la Syrie du Nord

Traduction annotée de Al-A‘Lāq al-ḫaṭīra fī ḏikr umarā’ al-Šām wa l-Ǧazīra

‘Izz al-Dīn ibn Šaddād

Presses de l’Ifpo, 1984

...

Izz al-Dīn Ibn Šaddād naquit en 1217 à Alep et mourut au Caire en 1288. Le début et la fin de sa vie coïncident avec les changements intervenus en Syrie du Nord au cours d’un siècle où l’on vit la dynastie ayyoubide s’effondrer à Alep devant l’invasion mongole tandis que celle des Mamelouks s’affirmait au Caire et reprenait aux Mongols leurs récentes conquêtes.
Entre 1272 et 1281, Ibn Šaddād est l’auteur d’une importante topographie historique intitulée « al-Aʿlāq al-ẖaṭīra fī ḏikr umarāʾ al-šām wa l-ǧazīra » et couvrant toutes les régions comprises entre la Palestine au sud, les environs de...

Damas et la Syrie sous la domination fatimide (359-468/969-1076). Deuxième tome

Damas et la Syrie sous la domination fatimide (359-468/969-1076). Deuxième tome

Essai d’interprétation de chroniques arabes médiévales

Thierry Bianquis

Presses de l’Ifpo, 1989

...

À la fin de la période fatimide (969-1076), la Syrie perdit pour neuf siècles ses princes arabes. Des étrangers, souvent des Turcs, détinrent l’autorité militaire et contrôlèrent l’activité de ceux qui exerçaient un pouvoir civil ou judiciaire. D’un passé arabe qui avait été souvent glorieux, seuls demeuraient des souvenirs.
Dès le VIe/XIIe siècle, des membres de l’élite urbaine consignèrent les récits de ceux qui avaient vécu ces temps révolus et recherchèrent les journaux qu’avaient tenus certains particuliers. En Égypte, grâce à des archives d’État, des historiens s’efforcèrent de retrace...

La politique extérieure de la principauté de Damas (468-549 H / 1076-1154)

L'analyse des sources arabes, manuscrites comme éditées, permet de reconstituer l'histoire de la principauté de Damas, de 1076 (date de sa constitution au départ des troupes fatimides qui occupaient la ville) jusqu'en 1154 (prise de la cite par le prince zankide Nur al-Din et, ainsi, formation d'un grand État de Syrie et Gazira).

Cette étude s'attache a suivre la politique extérieure des maitres successifs de Damas, face aux Fatimides, aux Salguqides, puis aux Francs et petites principautés de Syrie intérieure. On peut noter qu'en général (surtout après la mort de Tutus en 1095), le choix de...

Nūr ad-Dīn. Tome II

Nūr ad-Dīn. Tome II

Un grand prince musulman de Syrie au temps des Croisades (511-569 H./1118-1174)

Nikita Elisséeff

Presses de l’Ifpo, 1967

...

Nūr ad-Dīn a joué un rôle central dans l’histoire de l’Orient musulman médiéval et même dans l’histoire mondiale. Ce prince, dont son contemporain Guillaume de Tyr disait qu’il était « vir providus et discretus, dux timens Deum », – homme avisé et remarquable, chef craignant Dieu, – et que Michelet considérait dans son Histoire des Croisades comme « un des saints de l’islamisme », Ernst Herzfeld le définissait ainsi : « Nūr ad-Dīn Maḥmūd b. Zengī b. Aq Sunqur, d’origine turque, prédécesseur de Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf b. Ayyūb, l’Ayyoubide d’origine kurde, est une figure moins spectaculaire et au...

Le Bilād al-Šām face aux mondes extérieurs

Le Bilād al-Šām face aux mondes extérieurs

La perception de l’Autre et la représentation du souverain

Denise Aigle (dir.)

Presses de l’Ifpo, 2012

...

Pendant plusieurs siècles, le Bilād al-Šām fut le théâtre de nombreuses expéditions militaires qui provoquèrent de profonds changements dans l’équilibre géopolitique de la région. À partir de la fin du xie siècle, les pays du Levant furent confrontés à deux types d’assaillants : les croisés, qui s’emparèrent de Jérusalem en 1099, puis les Mongols d’Iran qui envahirent la Syrie-Palestine en 1260. Pendant toute cette période, le pouvoir politique et les populations autochtones furent en présence d’un « Autre » dans toute son altérité : religieuse, culturelle et linguistique. Historiens et lit...

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 3

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 3

Le milieu naturel

André Miquel

Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2002

...

Ce troisième volume définit le regard que le musulman du Moyen Âge pose sur la terre, l'eau, le ciel, les bêtes et les plantes. La terre, à travers ses montagnes, ses déserts, les campagnes et les sols, est inséparable de l'eau perçue essentiellement dans sa fonction nourricière, d'où l'importance de l'irrigation. Le ciel, considéré dans sa relation avec l'homme à travers le climat, surtout la pluie, capitale pour les zones arides où est installé en grande partie le monde musulman. Évocation enfin des bêtes et des plantes, zoologie et botanique cédant le pas à une description fondée sur le ...

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 1

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 1

Géographie et géographie humaine dans la littérature arabe des origines à 1050

André Miquel

Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

...

De toutes les formes de la littérature arabe, la géographie est sans doute celle qui se révèle la plus propice, par son originalité et son indépendance vis à- vis des conventions littéraires, à l'investigation des structures sociales et culturelles de la civilisation musulmane du Moyen Âge. Le présent ouvrage étudie le contexte culturel du développement de la géographie, ses différentes données, ses rapports avec les conditions socio-économiques du monde musulman  et l'histoire de la langue et de la littérature arabe. L'auteur nous livre ainsi l'introduction d'une oeuvre beaucoup plus ambit...

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 2. Volume 2

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 2. Volume 2

Géographie arabe et représentation du monde : la terre et l’étranger

André Miquel

Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

...
Quatrième et dernier volume d’une série consacrée aux géographes arabes du haut Moyen Âge, ce livre se propose d’étudier à travers eux la vie des hommes de l’Islam en un des moments les plus intenses de sa civilisation. Non pas tant, à vrai dire, la vie décrite par l’histoire au sens strict, que celle que ces hommes ont regardée, interrogée, rêvée peut-être. Le temps dans lequel elle s’inscrit, les héritages assumés par l’Islam, l’organisation de l’espace, les formes de la vie sociale, notamment la ville, cette expression privilégiée de la civilisation arabo-musulmane, les échanges noués en...
Damas de 1075 à 1154

Damas de 1075 à 1154

Traduction annotée d’un fragment de l’Histoire de Damas d’Ibn Al-Qalansi

Roger Le Tourneau

Presses de l’Ifpo, 1952

...

Publié en 1952, cet ouvrage propose une traduction annotée d’un fragment de l’Histoire de Damas, recueil de chroniques rédigées par Ibn al-Qalânisî. Poète et politicien arabe ayant occupé de hautes responsabilités, ce dernier a, de 1056 à 1160, été un témoin privilégié des événements qui ont frappé l’ancienne capitale omeyyade.

Pour composer ce livre, le traducteur Roger Le Tourneau a choisi de se concentrer sur une période légèrement plus courte allant de la prise de la ville par les Turcs en 1075 à sa conquête par Nour al-Dîn en 1154. Cette période est une période de transition pour Damas,...

Bougie, port maghrébin, 1067-1510

Bougie, port maghrébin, 1067-1510

Dominique Valérian

Publications de l’École française de Rome, 2006

...

Bougie, la Bejaïa de l’Algérie actuelle, fut l’un des ports les plus actifs et prospères du Maghreb médiéval. De sa fondation en 1067 jusqu’à sa conquête par les Espagnols en 1510, cette cité participe aux échanges qui s’intensifient alors en Méditerranée, attire les marchands d’Italie, de la péninsule Ibérique et de Provence, mais développe aussi ses propres activités. Car elle tire sa puissance de son ouverture à un espace maritime dynamique, mais aussi de sa capacité à agir comme pôle d’impulsion politique et économique dans le Maghreb central. Cette étude, mobilisant aussi bien les text...

Liens personnels, clientélisme et réseaux de pouvoir dans le sultanat mamelouk (milieu XIIIe - fin XIVe siècle)

Les conflits qui imprégnèrent l’histoire du Proche-Orient médiéval, des croisades aux invasions mongoles, rendirent nécessaire la présence de guerriers au cœur du pouvoir. Les Mamelouks, esclaves militaires, affranchis pour accéder au titre d’émir, gouvernèrent l’Égypte et la Syrie, à partir de 1250, avec le titre de sultan, et furent de ceux qui défendirent le monde musulman contre les périls du temps.

La singularité de la société mamelouke tient non seulement au fait que d’anciens esclaves, capturés enfants dans les plaines d’Asie centrale et dans le Caucase, soient devenus des leaders pol...

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 2. Volume 1

La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du 11e siècle. Tome 2. Volume 1

Géographie arabe et représentation du monde : la terre et l’étranger

André Miquel

Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

...

Après avoir inséré la littérature géographique des Arabes (jusqu'au XIe siècle) dans son contexte culturel, l'auteur entreprend ici l'étude du contenu de cette littérature. Le présent livre est consacré au donné qui (fut, chronologiquement, le premier à être traité : la description de la terre dans son ensemble et des peuples étrangers au domaine de l'Islam. Savant, administrateurs et voyageurs sont conçus ici comme un auteur unique représentatif d'une culture moyenne, définie dans le volume I précédent. Le souci de la connaissance, le goût de l'insolite, l'attachement à l'Islam et aux néce...

Les métaux dans l’Ancien Monde du Ve au XIe siècle

Les métaux dans l’Ancien Monde du Ve au XIe siècle

Maurice Lombard

Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales, 2001

...

Ce deuxième volume des Études d’économie médiévale aborde les principaux problèmes concernant les métaux depuis la fin de l’empire ; romain jusqu’au déclin du monde musulman, dans le monde alors connu. L’examen se poursuit tour à tour dans l’Occident décadent du Ve siècle, dans le monde sassanide, chez les peuples de la steppe, dans l’empire byzantin, dans le monde musulman enfin. Grâce au vaste réseau de routes terrestres et maritimes qu’il a su établir, le monde musulman parvient à suffire à la consommation de ses grandes métropoles et de ses ateliers monétaires. Que ce réseau vienne à se...

Armées et combats en Syrie de 491/1098 à 569/1174

Armées et combats en Syrie de 491/1098 à 569/1174

Analyse comparée des chroniques médiévales latines et arabes

Abbès Zouache

Presses de l’Ifpo, 2008

...

Dès leur arrivée en Syrie, les Francs firent preuve d’une adaptabilité multiforme. Ils intégrèrent des éléments locaux dans leurs armées, palliant ainsi leurs difficultés démographiques, même s’il faut revenir sur l’idée d’une supériorité musulmane systématique. Les armées musulmanes souffrirent longtemps d’un déficit de commandement et ne devinrent cohésives, disciplinées et correctement équipées qu’à partir de Zankī.
La guerre, très présente, s’était alors déjà réglée, au moins en partie. Les coups de main rapides et la guerre de siège constituaient la majorité des affrontements. Les Francs c...

Les cadis d'Iraq et l'État Abbasside (132/750-334/945)

Les cadis d'Iraq et l'État Abbasside (132/750-334/945)

Mathieu Tillier

Presses de l’Ifpo, 2009

...

En 132/750, les Abbassides s’emparèrent du pouvoir au terme d’un mouvement dénonçant l’injustice des Umayyades. La réforme de l’appareil judiciaire, contribuant à affermir leur légitimité, fut une des réalisations majeures de la nouvelle dynastie. La centralisation de la justice, l’uniformisation juridique et l’étroite association des cadis au souverain firent de la judicature un instrument politique essentiel aux yeux du califat.

Les Abbassides ne pouvaient pourtant prévoir les conséquences de cette réforme qui devait, à terme, fragiliser les fondements de leur autorité. En diminuant la dép...

Les empires

Les empires

Antiquité et Moyen Âge. Analyse comparée

Frédéric Hurlet (dir.)

Presses universitaires de Rennes, 2008

...
L’empire est une forme d’état qui est attestée tout au long de l’Antiquité et du Moyen Âge, mais qui a été peu souvent étudiée en tant que telle en raison des succès rencontrés en Europe occidentale par l’état-nation.
Loin de toute visée encyclopédique, cet ouvrage collectif a pour objet de définir en tant que structure politique la notion d’empire à partir d’une sélection qui invite à la comparaison. Ont fait l’objet d’une synthèse rédigée par des spécialistes reconnus les empires suivants : l’Assyrie, Athènes au ve siècle, les Séleucides, Rome depuis la République jusqu’à la fin de l’Antiq...