Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Transfert

 | 
Pascal Gin
, 
Nicolas Goyer
, 
Walter Moser

Deuxième partie. Le transfert et les champs du savoir

In memoriam Daniel Simeoni (1948-2007)

Volltext

1Né en France en 1948, Daniel Simeoni a suivi une double formation universitaire en linguistique et en sociologie. Pendant neuf ans, jusqu’à son décès en 2007, il a été professeur au collège Glendon, à l’Université York, où il a contribué à développer les études sur la traduction.

2Fort de sa double formation, il a promu le rapprochement et l’interaction entre les sciences sociales et les sciences humaines, en faveur d’une approche socioculturelle à la traduction. Cela lui a permis de jeter un regard critique sur l’institutionnalisation des études en traduction, tout en y participant activement. Son œuvre a tracé des pistes et laisse des orientations pour les futurs traductologues. Sa grande érudition, ses profondes connaissances historiques et son insatiable curiosité intellectuelle l’ont orienté vers une interdisciplinarité qui fait de lui un contributeur idéal dans le présent ouvrage.

3D’une grande générosité envers collègues et étudiants, il alliait sagesse et humilité humaines à une grande rigueur et intégrité scientifiques, ce dont sa contribution à cet ouvrage témoigne magistralement. Les directeurs sont heureux de contribuer, par la publication posthume de son texte, à maintenir Daniel Simeoni vivant dans notre mémoire.

© Les Presses de l’Université d’Ottawa | University of Ottawa Press, 2014

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540