Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Transfert

 | 
Pascal Gin
, 
Nicolas Goyer
, 
Walter Moser

Avant-propos

Walter Moser

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif tire son origine d’une série de conférences que la Chaire de recherche du Canada en transferts littéraires et culturels a organisées à l’Université d’Ottawa à compter de 2002. Tous les textes de cette série de conférences ont fait l’objet, à la suite de leur présentation orale, d’amples discussions et d’un intense travail de réécriture et de révision. Deux travaux (de Nicolas Goyer et de Wolfgang Ernst respectivement) s’y sont ajoutés, et deux textes ont été traduits en français, l’un de l’anglais (de Timothy Murray) et l’autre de l’allemand (de Wolfgang Ernst). L’élaboration progressive du manuscrit a été suivie d’une longue période d’évaluation, qui a mené à une mise à jour de l’ensemble des textes en 2012-2013.

2Les personnes qui assument la direction de cet ouvrage sont heureuses de fournir au public cette réflexion interdisciplinaire, qui converge vers le terme – et vers son concept – autour duquel s’articulent tous les travaux réalisés au sein de la Chaire de recherche, à savoir le transfert. Il s’agit d’une exploration à la fois historique, sémantique et épistémologique du potentiel que ce concept peut apporter, sur les plans tant cognitif qu’analytique, dans le cadre d’une analyse de la culture contemporaine. Cette culture est caractérisée mondialement par de multiples mobilités, que d’aucuns favorisent avec enthousiasme, et auxquelles d’autres opposent de la résistance. Le présent ouvrage donne à penser « transfert » au sens fort du terme, et peut ainsi devenir un outil conceptuel de balisage fort utile pour mieux connaître certaines dimensions de ces mobilités, et pour les comprendre d’autant mieux.

3Nicolas Goyer et Pascal Gin ont assumé à tour de rôle la fonction de coordonnateur des activités de la Chaire de recherche. À ce titre, ils ont aussi contribué à la réalisation de ce livre et figurent aujourd’hui à titre de codirecteurs de son édition. Je tiens à les remercier pour leur constante et efficace collaboration. Mes remerciements vont aussi à toutes les personnes qui sont activement intervenues, de diverses manières, sur le long chemin ayant mené du projet jusqu’à la publication de cet ouvrage : en premier lieu, les auteurs, pour leur généreuse contribution et pour leur patience ; ensuite, les traducteurs, pour leur labeur infatigable ; finalement, toutes les personnes qui ont enrichi le débat sur le transfert en prenant part aux discussions qui ont accompagné l’élaboration de ces textes, qui ont servi à les concrétiser. Un grand merci va aussi aux professionnels des Presses de l’Université d’Ottawa qui ont été d’une aide efficace tout au long de la réalisation de cet ouvrage. Leur maïeutique et leur appui sont grandement appréciés.

Auteur

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en transferts littéraires et culturels à l’Université d’Ottawa de 2002 à 2008. De 1974 à 2002, il a été professeur de littérature comparée et allemande à l’Université de Montréal. Il a travaillé sur le romantisme allemand (Romantisme et crises de la modernité, Montréal, Le Préambule, 1989), sur Flaubert (L’Éducation sentimentale et la poétique de l’œuvre autonome, Paris, Lettres Modernes, 1980) et sur la culture viennoise (codir. de Vienne au tournant du siècle, Paris, Albin Michel, 1988). Ses recherches récentes ont porté sur les processus de « recyclage culturel » et de « transfert culturel » (codir. de Recyclages. Économies de l’appropriation culturelle, en 1996, et de Passions du passé, en 2000, Esthétique et recyclages culturels, 2004), et plus particulièrement sur le retour du baroque (codir. de Résurgences baroques, Bruxelles, La Lettre Volée, 2001)

© Les Presses de l’Université d’Ottawa | University of Ottawa Press, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540