Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Esthétique et recyclages culturels

 | 
Jean Klucinskas
, 
Walter Moser

Les auteurs de ce volume

Texte intégral

1Olivier Asselin enseigne l’histoire de l’art à l’Université de Montréal. Ses publications récentes portent sur l’art contemporain. Il est l’auteur de Dédales : parcours de l’œuvre de Roland Poulin (2002) et il a co-dirigé un numéro de la revue Parachute sur les « autofictions » (2002). Il a aussi co-dirigé le catalogue pour une exposition de l’artiste Charles Gagnon (2001).

2Karlheinz Barck est chercheur au Zentrum fur Literaturforschung à Berlin. Il dirige la rédaction du dictionnaire historique des concepts d’esthétique Ästhetische Grundbegriffe, en voie de publication chez J.B. Metzler, en sept volumes. Il est l’auteur de Poesie und Imagination : Studien zu ihrer Reflexionsgeschicte zwischen Auklärung und Moderne (1993).

3Esther Cohen enseigne la théorie littéraire à la faculté de philosophie et de lettres de l’UNAM, à Mexico. Elle a publié La palabra inconclusa : Ensayos sobre cabala (1991) et El silencio del nombre : interpretación y pensamiento judío (1999) et Con el diablo en el cuerpo : filósofos y brujas en el renacimiento (2003).

4Peter de Bolla enseigne en études anglaises au King’s College, Cambridge University. Il est l’auteur de Discourse of the Sublime : History, Æsthetics & the Subject, (1989), Art Matters (2001) et The Education of the Eye : Painting, Landscape, and Architecture in Eighteenth-Century Britain (2003).

5Rita De Grandis enseigne au département d’études françaises, hispaniques et italiennes de la University of British Columbia. Ses recherches portent sur l’identité culturelle. Elle a publié Polémica y estrategias narrativas en América Latina (1993). Elle a co-dirigé Unforeseeable Americas : Questioning Cultural Hybridity in the Americas (1999).

6Daniel Dumouchel enseigne la philosophie à l’Université de Montréal. Il est l’auteur de Kant et la genèse de la subjectivité esthétique (1999). Il a contribué à la Encyclopedia of Æsthetics (1998) publiée aux Presses de l’Université Oxford.

7Brunella Eruli enseigne au département des sciences humaines de l’Università per Stranieri de Sienne. Elle a publié de nombreux articles sur le théâtre d’avant-garde. Elle a participé à l’édition des Œuvres d’Alfred Jarry chez Laffont en 2004. Elle a rédigé l’entrée « Kantor » pour le Dictionnaire de la contestation au XXe siècle, chez Larousse en 2004.

8Néstor García Canclini est professeur au département d’anthropologie de l’Université Autonome Métropolitaine de Mexico. Parmi ses publications on trouve Hybrid Cultures, Strategies for Entering and Leaving Modernity (1995), La globalización imaginada (1999) et Consumers and Citizens : Globalization and Multicultural Conflicts (2001).

9Jean Klucinskas est diplômé en philosophie de l’Université de Montréal. De 1999 à 2001, il a été coordonnateur du groupe de recherche sur les Recyclages culturels à l’Université de Montréal. Ses recherches portent sur les théories de la création littéraire et artistique au XVIIIe siècle.

10Karim Larose est chercheur post-doctoral à l’Université Laval. Il a fait son doctorat en études françaises à l’Université de Montréal avec une thèse intitulée Au pied de la lettre. Imitation et identité dans la modernité culturelle québécoise. Il a publié des articles sur la poésie et l’essai québécois, sur la modernité et la problématique des littératures mineures.

11Éric Méchoulan enseigne au département d’études françaises à l’Université de Montréal. Spécialiste du XVIIe siècle, il a publié Le corps imprimé : essai sur le silence en littérature (1999) et De l’immédiateté (2003). Il dirige la revue Intermédialités.

12Ginette Michaud enseigne au département d’études françaises à l’Université de Montréal. Elle est l’auteur de Lire le fragment (1989) et de deux essais sur Jacques Ferron : L’Autre Ferron (1995) et Papiers intimes (1997). Elle a dirigé un numéro double de la revue Études françaises sur le thème « Derrida lecteur » (2002). Elle prépare un livre sur Jacques Derrida.

13Walter Moser est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Transferts littéraires et culturels à l’Université d’Ottawa. De 1993 à 2001, il a dirigé le groupe de recherche sur les Recyclages culturels à l’Université de Montréal. En 2001 il a co-édité Résurgences Baroques.

14Timothy Murray est professeur au département d’anglais à Cornell University, il est l’auteur de Drama Trauma : Specters of Race and Sexuality in Performance, Video and Art (1997). Il a dirigé le volume Mimesis, Masochism and Mime : the Politics of Theatricality in Contemporary French Thought (1997).

15Mario Perniola est professeur d’esthétique à l’Université de Rome Tor Vergata. Depuis 2001 il dirige la revue d’esthétique Àgalma, Rivista di studi culturali e di estetica. Parmi ses publications les plus récentes on trouve Énigmes : le moment égyptien dans la société et l’art (1995), Ritual Thinking : Sexuality, Death, (2001) et Le Sex-Appeal de l’inorganique (2003).

16Régine Robin enseigne la sociologie à l’Université du Québec à Montréal. Elle a publié plus de vingt-cinq monographies, essais et romans, dont Le réalisme socialiste : une esthétique impossible (1986), plus récemment Berlin chantiers : essai sur les passés fragiles (2001), et de La mémoire saturée (2003).

17Richard Shusterman enseigne la philosophie à Temple University à Philadelphie et il est directeur de programme au Collège international de philosophie à Paris. Il a récemment publié La Fin de l’Expérience esthétique (1999), Performing Live (2000) et Surface & Depth : Dialectics of Criticism and Culture (2002).

18Richard A. Young enseigne au département de langues modernes et d’études culturelles de l’Université d’Alberta. Il a publié plusieurs essais sur la littérature et la culture hispaniques des Amériques. Il a dirigé la publication de Latin American Postmodernisms (1997) et Music, Popular Culture, Identities (2002).

© Les Presses de l’Université d’Ottawa | University of Ottawa Press, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540