Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Feminist Success Stories - Célébrons nos réussites féministes

 | 
Karen A. Blackford
, 
Marie-Luce Garceau
, 
Sandra Kirby

Part I: Education — Partie I : Éducation

Education

Éducation

Texte intégral

1Linda Christianson Ruffman, Francine Descarries, and Mary Lynn Stewart come together to identify the power of federal granting agencies in discouraging woman-centered research and scholarship in postsecondary institutions. The Canada Council and later the Social Sciences and Humanities Research Council (SSHRC) failed to acknowledge women until the Royal Commission on the Status of Women and the 1975 United Nations Decade on Women. The steps which led to SSHRC’s Women and Work Strategic Grant and the grants limited success in opening research funding to women are described. This chapter is written from the perspective of the academic activists who initially proposed the grant.

2Monique Hébert discute de la place des « maîtresses d’école » durant les années 1922 à 1947 et montre que, malgré la volonté du gouvernement manitobain d’assimiler la population francophone au moyen de l’école et malgré l’illégalité de l’enseignement en français, ces femmes ont assuré la survivance des francophones et ont lutté contre leur assimilation en fonction des frontières auxquelles elles étaient quotidiennement confrontées. Elle ajoute qu’à l’époque ces enseignantes ont été obligées de démissionner lorsqu’elles ont voulu se marier et qu’elles ont abdiqué leur profession pour être au service de leur famille. Géographiquement isolées, les institutrices n’ont guère développé de liens de solidarité ni acquis un sentiment d’appartenance à leur groupe professionnel. Pour Hébert, ces enseignantes sont des modèles de résistance. Et, s’il y a lieu d’approfondir ce concept théorique pour montrer la force tranquille des institutrices de l’époque, elle l’amorce avec autant de ferveur que les femmes qu’elle présente. Leur ferme détermination a poussé ces femmes à porter bien haut le flambeau de leur ethnicité. Leur lutte n’est pas éclatante ; elle est plutôt livrée au quotidien et ancrée dans une profonde certitude, celle d’être des Canadiennes-françaises ayant des valeurs culturelles et une mission : inculquer la fierté francophone et solidifier la foi catholique, ce qu’elles ont fait auprès de nombreux enfants et qui se fait toujours. Si le Manitoba francophone contemporain possède des institutions offrant une éducation en français, la situation n’est certainement pas étrangère à leur lutte quotidienne. Ces femmes ont été des courroies indispensables à la survie des écoles, de leur gestion et, surtout, dans la protection des droits linguistiques et religieux des francophones. C’est là que réside la clé du succès des institutrices Franco-Manitobaines.

3Barriers to advancement for female university faculty and to inclusion of feminist course content and design are the oppressions cited by Juanita Epp. This article outlines the gradual implementation of post-secondary courses which transform misogynist views of women, the organization of women faculty, and the introduction of Women’s Studies as an academic program within one educational institution. The barriers Epp speaks of include heavy work demands which intrude on the conceptualization and implementation of any political change agenda. These demands are made evident to the reader through this academic’s personal snapshot of her experience.

4Sandra Kirby acquaints readers with the broad context in which Canadian women strive for fitness and achievement in sport. Her examination of sports organizations clarifies how exclusion of women has been established and maintained not just in the university but at every level of participation. As a leader in creating a place for women in Canadian sport, she provides a history of how women athletes have come together to gain greater influence across Canada in creating opportunities for women as athletes, coaches, and sports organizers.

© Les Presses de l’Université d’Ottawa | University of Ottawa Press, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540