Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La représentation du « couple » Virgile-Ovide dans la tradition culturelle de l'Antiquité à nos jours

 | 
Séverine Clément-Tarantino
, 
Florence Klein

Les genres « mineurs » face au « couple » Virgile-Ovide

4. Virgile et Ovide dans les Épigrammes de Martial

Alain Deremetz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parmi les innombrables sujets que Martial aborde dans ses Épigrammes, ceux qui portent sur la littérature, celle du passé comme celle du présent, occupent une place de choix. La plupart des écrivains grecs mais surtout latins, les bons comme les mauvais, ceux dont nous avons conservé les œuvres et ceux dont il ne nous reste que le nom, défilent sous nos yeux en un cortège ininterrompu ; et, parmi ces derniers, figurent aussi bien les prosateurs que les poètes, comme le montre l’épigramme I, 61, inspirée d’Ovide2, qui se termine par une énumération flatteuse d’écrivains d’origine ibérique dont Martial lui-même :

Verona docti syllabas amat uatis,
     Marone felix Mantua est,
censetur Aponi Liuio suo tellus
     Stellaque nec Flacco minus,
Apollodoro plaudit imbrifer Nilus,
     Nasone Paeligni sonant,
duosque Senecas unicumque Lucanum
     facunda loquitur Corduba,
gaudent iocosae Canio suo Gades,
     emerita Deciano meo :
te, Liciniane, gloriabitur nostra
     nec me tacebit Bilbilis.

Vérone ai...

Auteur

Université Lille 3 Charles-de-Gaulle, Laboratoire Halma, UMR 8164

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable