Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ériger et borner diocèses et principautés au Moyen Âge

 | 
Nacima Baron
, 
Stéphane Boissellier
, 
François Clément
, 
et al.

II – « Grandes » frontières d’États, confins culturels et militaires

La frontière catalane (Xe-XIIe siècles) : perception, altérité, pouvoir et mémoire1

Flocel Sabaté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il était une fois un tempus de mauros sur quelques terres du nord-est de la Péninsule Ibérique, comme le rappellent les donations et les réorganisations de l’espace conquis au XIIe siècle2. Au bas Moyen Âge, on gardera une conscience claire que la Catalogne est configurée en deux parties de dimensions assez similaires, la Vieille Catalogne et la Nouvelle Catalogne, celle-ci surgit de la projection de la première, de naissance carolingienne, sur l’espace musulman. Plutôt qu’un souvenir historique, il y a une argumentation entre les mains des juristes, comme Pere Albert3, expliquant cette division comme une continuité qui se maintiendrait depuis le XIe siècle et qui impliquerait des conséquences dans le traitement juridique dans les deux territoires4. Les gestionnaires politiques de l’époque ne manquent pas de s’en faire l’écho intéressé : en 1376, les gouvernements municipaux du comté d’Urgell affrontent le comte en lui disant que ses prétentions d’exactions sont propres à la Vieille...

Auteur

Université de Lleida. Grup de Recerca Consolidat en Estudis Medievals Espai, Poder i Cultura

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable