Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ériger et borner diocèses et principautés au Moyen Âge

 | 
Nacima Baron
, 
Stéphane Boissellier
, 
François Clément
, 
et al.

II – « Grandes » frontières d’États, confins culturels et militaires

Promissionem Dei : la christianisation du limes oriental byzantin (IVe-VIIe siècles)

Amaury Levillayer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette courte étude s’inscrit dans le sillage d’une nouvelle approche historique des borderlands, emmenée principalement par les américanistes, qui tente de construire un paradigme propre à rendre compte de ce qui se passe au sein des groupes sociaux installés à la périphérie des systèmes de pouvoir, étatiques ou non1. Pour ma part, je vais m’intéresser, d’un point de vue synthétique, au rôle structurant d’une religion2, le christianisme, au cœur d’un espace marginal, le limes oriental byzantin. Dans les lignes qui suivent, il est question de l’Empire byzantin entre le IVe et le VIIe siècle, lequel constitue un cas historique d’agrégation puis de désagrégation territoriale, à condition de l’envisager dès le départ comme le produit du repli géographique de l’Empire romain sur sa pars orientalis ; aussi vais-je employer indifféremment « romain » et « byzantin », à l’instar de ce qu’on trouve dans les textes3. Quant aux Perses évoqués à l’occasion, c’est de la dynastie sassanide (224-64...

Auteur

Université Laval. Groupe de recherche sur le christianisme et l'antiquité tardive (GRECAT)

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable