Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ériger et borner diocèses et principautés au Moyen Âge

 | 
Nacima Baron
, 
Stéphane Boissellier
, 
François Clément
, 
et al.

II – « Grandes » frontières d’États, confins culturels et militaires

Le Danube à l’époque romaine tardive et protobyzantine (284-614/5). Limes ou espace d’échanges ?

Damien Glad

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parler du Danube à l’époque romaine tardive et protobyzantine, c’est évoquer le plus long fleuve de l’Empire en termes de frontière linéaire ou non linéaire. Cette étude de la frontière danubienne sera géographiquement limitée à la péninsule Balkanique élargie dont les fluctuations des frontières territoriales internes et externes seront au cœur de cette communication.

Conçue comme une rocade fortifiée artificielle le long d’un espace géographique naturel, la frontière se révèle être surtout une zone d’échanges politiques, économiques et culturels. L’organisation territoriale le long du Danube, et la nécessité de maîtriser un espace géographique considérable, s’étendant de la partie occidentale à la partie orientale de l’Empire, impliqueront la mise en place de frontières internes artificielles disposées en fonction des contraintes territoriales. Dès 1989, Charles R. Whittaker formalisa le concept de frontière à partir du couple centre et périphérie en distinguant une armée centrale ...

Auteur

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Unité mixte de recherche 8167 Orient et Méditerranée

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable