Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ériger et borner diocèses et principautés au Moyen Âge

 | 
Nacima Baron
, 
Stéphane Boissellier
, 
François Clément
, 
et al.

Table des matières

I – Frontières politico-administratives (diocèses, « principautés » seigneuriales)

Régis Le Gall-Tanguy

La formation des espaces diocésains en Léon, Cornouaille et Trégor (Ve-XIIIe siècle)

Le démantèlement de la civitas des Osismes
La géographie diocésaine à la période carolingienne
La création des sièges de Tréguier et Saint-Brieuc et la définition progressive des limites des évêchés (Xe- XIIIe siècle)
Benjamin Moulet

Limites et discontinuités à Byzance : le cas des territoires épiscopaux

Évolution, attribution, appropriation des territoires épiscopaux
Des points plutôt que des lignes
Continuités et discontinuités, seuils et zones frontières
Jean-Luc Fray

En deçà des bornes et par-delà les monts, emboîtements d’espaces et agrégations de territoires d’un lignage seigneurial auvergnat dans les siècles centraux du Moyen Âge : les sires de La Roue

Une seigneurie auvergnate de montagne ; des frontières apparemment bien jalonnées
La vallée de l’Ance ; un isolement ?
Les premiers seigneurs de La Roue ; une appartenance arverne
La tentation du Velay et l’attraction forézienne
L’attraction ponote et les seigneuries vellaves
Les premières attestations de relations lyonnaises et foréziennes. Bertrand de La Roue, un noble auvergnat au service du Forez
Ce que dit l’analyse de centralité
Conclusions
Pere Benito i Monclús

Aux frontières de la servitude : coutume de Cerdagne versus observance de Catalogne dans une renonciation de droits (1324)

Contrastes et géographie de la servitude catalane
Osseja (Cerdagne), 1324 : une renonciation étrange aux droits de servitude
Andreu Mornaco baille à Guillem Porta le manse Galí d’Osseja
Andreu Mornaco renonce aux droits sur Guillem Porta et le manse Galí d’Osseja
Le seigneur de Puig-reig renonce aux « mauvais usages » et « services forcés » sur le manse Galí d’Osseja (1324)
La Cerdagne : franchises, mobilité paysanne et asservissement

II – « Grandes » frontières d’États, confins culturels et militaires

Thierry Piel

Sutrium et la forêt ciminienne : histoire d’une très antique frontière en Italie centrale (IVe siècle av. J.-C.)

Prologue : La « Ligne bleue » des monts ciminiens, de la réalité au mythe
Rome cisciminienne, sutrium claustra etruriae
Rome transciminienne, les monts ciminiens démythifiés
Épilogue : La « Ligne bleue » des monts ciminiens, du mythe à la réalité
Damien Glad

Le Danube à l’époque romaine tardive et protobyzantine (284-614/5). Limes ou espace d’échanges ?

Géographie territoriale
Une frontière stratégique
Un espace d’échanges
Conclusion
Amaury Levillayer

Promissionem Dei : la christianisation du limes oriental byzantin (IVe-VIIe siècles)

Un empire sans fin mais pas sans limite
L’exportation d’un modèle administratif chrétien au-delà du limes
De l’Église nomade à l’Église des nomades
En conclusion : le limes oriental byzantin comme all man’s land
Luc Bourgeois

Construire les limites : à propos de quelques frontières fossoyées du haut Moyen Âge européen

Introduction
Trois études de cas
Le Danevirke
La levée d’Offa
Le Wansdyke
Discussion
Chronologie et géographie du phénomène
Des entreprises démesurées ?
Ouvrages militaires et/ou marqueurs frontaliers ?
Des limites idéologiques et culturelles ?
Flocel Sabaté

La frontière catalane (Xe-XIIe siècles) : perception, altérité, pouvoir et mémoire

Frontière et perception
Frontière et altérité
Frontière et lignages baronniaux
Frontière et développement urbain
Frontière et mémoire
Charles Garcia

Haec infelix divisio : la frontière orientale du royaume de León et les limites locales à l’époque de Ferdinand II, XIIe siècle

Nobles et monastères entre deux royaumes
Les conséquences de la partition sur l’infantado et sur les limites ecclésiales
Les villas royales et les alfoces
Conclusion

III – Ouvertures et perspectives d’ensemble

Nacima Baron

Limites et frontières : que sait-on de plus ?

Introduction
Six clés d’entrée dans l’analyse des frontières
Paysages simples pour frontières complexes
La limite entre terre et eau dessine une frontière trompeuse
Forêts et montagne forment une frontière imaginée
Le désert, lieu de confins et de contacts plutôt que fin
Des frontières en mouvement
La frontière, lieu de tous les mouvements
Cultiver la limite
La politique, art des découpages et des assemblages
Découpages et carroyages : des actes politiques signifiants
Territorialiser « par le bas » : la méthode grégatrice
Les frontières entre stratégies individuelles et production des normes
La frontière qui relie
La frontière qui libère
Des frontières à tout faire ? Au-delà de la fonctionnalité
Degré de connaissance et d’effectivité des frontières
Conclusion
 

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable