Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dire la ville c’est faire la ville

 | 
Yankel Fijalkow

Partie III. Les discours des concepteurs de la ville : le futur et ses idéaux urbains

Introduction partie III

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette partie associe des chapitres présentant des modèles idéels de ville écologique, socialement mixte et connectée avec le « coup de gueule » d’un architecte-urbaniste doté d’une longue expérience et d’un regard désabusé sur les mots et les rêves technocratiques de l’urbain. Ces modèles émanent de l’État, du marché de la sphère technocratique et technicienne. Les lire comme des discours et des récits de futurs possibles, plausibles et souhaités implique de les déconstruire. Qui les souhaite et pourquoi ? Par quels moyens s’imposeraient-ils ? La construction du récit de la ville écologique mérite un regard critique dans la mesure où elle veut, comme toute utopie, transformer les habitants et les modes de vie. Cette idéologie spatialiste, de changement social par le spatial, que l’on rencontre dans la pensée urbaine depuis Fourrier, n’est-elle pas moins présente dans les nouvelles technologies, soucieuses d’instaurer le partage et la démocratie grâce à « l’éditorialisation » du terr...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540