Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dire la ville c’est faire la ville

 | 
Yankel Fijalkow

Partie I. La construction d’un discours pour les usagers de la ville et le rôle des stéréotypes

Chapitre III. La gentrification : discours, images et argumentaires

Marianne Doury, Ilaria Casillo et Yankel Fijalkow

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Issu du monde académique, l’usage du terme de gentrification est en progrès rapide dans les médias du monde entier. En français, le mot progresse dans les années 1980 après son passage par le Québec, et sa migration depuis 1964 de la Grande Bretagne vers les États Unis. Le terme de gentrification s’étend géographiquement en Europe, en Amérique du Nord et en Australie. De plus en plus utilisée, la notion de gentrification permet d’évoquer un grand nombre de phénomènes comme la montée des prix immobiliers, l’essor ou le déclin des classes moyennes, leurs modes de consommation, le déplacement des couches à faible revenu, les rapports centre / périphérie, capitale/province, banlieues défavorisées et noyaux historiques reconquis. Cette dynamique de transformation sociale des quartiers populaires par les couches moyennes, thème classique de la sociologie urbaine depuis l’École de Chicago des années 1920 (GRAFMEYER & JOSEPH, 1984) a été formalisée pour Londres par Ruth GLASS en 19641. Aujo...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540