Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aller mieux

 | 
Lise Demailly
, 
Nadia Garnoussi

Deuxième partie. Des paradigmes pluriels de soin et d'accompagnement

La pratique du « secret » ou comment aller mieux quand les « réponses institutionnelles » ne suffisent plus ? Le cas de l’Hôpital du Valais (Suisse)

Claude-Alexandre Fournier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La « présence » de « faiseurs de secrets » dans des institutions de soins témoigne d’une autre manière de soigner, d’aller mieux. L’étrangeté de cette « présence » dans le monde hospitalier questionne, mais, avant tout, qui est ce soignant au statut si particulier dans les milieux des soins ? Le « faiseur de secrets » guérit en utilisant « le secret », c’est-à-dire une formule incantatoire, souvent une invocation aux saints, qui est habituellement transmise de manière filiale. Ces guérisseurs travaillent généralement à distance et traitent souvent une seule affection (par exemple des brûlures, saignements, etc.). La pratique, qu’il met à disposition de la communauté de manière non lucrative, se trouve être mobilisée par des soignants (souvent non-médecin) au cœur du paradigme biomédical, à l’hôpital. La mobilisation d’une telle pratique nécessite de penser l’intégration d’une telle offre de soins et sa compatibilité avec celles qui prédominent à l’hôpital. De plus, elle remet en que...

Auteur

Haute École de Santé du Valais (Suisse), Université de Lausanne (ISSRC, IUHMSP)

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable