Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Aller mieux

 | 
Lise Demailly
, 
Nadia Garnoussi

Première partie. Penser les dynamiques de l’« aller mieux »

Les ambivalences de l’amélioration : la santé mentale au départ de la psychologie du Self

Philippe Le Moigne

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La notion d’« amélioration » (improvement) a fait florès dans les manuels de psychiatrie : elle s’est substituée au terme de « rémission », pour désigner le recul significatif des symptômes du patient. Un autre terme a également connu un certain succès, celui de « fonctionnement » : il vise, au-delà de la maladie elle-même, à évaluer la qualité de la vie psychologique, relationnelle et professionnelle de la personne et, là encore, à mesurer son amélioration dans le temps. On a là réuni les deux figures de la santé mentale ; à savoir tant l’absence de maladie que l’accomplissement personnel. Cette perspective a conduit à une extension significative du champ de la psychiatrie en ne visant pas uniquement la question de la guérison, mais également, sous le terme de « santé mentale positive », l’accès au bien-être. Cette pensée dérive d’une psychologie du sujet qui a diffusé au cours des années 1960, mais qui, en réalité, découle d’une histoire bien plus ancienne.

C’est à William James, l...

Auteur

Chargé de recherche, INSERM – CERMES 3, Université Paris-Descartes

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable