Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Voyages et exils au cinéma

 | 
Patricia-Laure Thivat

Pour une cartographie imaginaire : au-delà des frontières

Exils et voyages : de la nostalgie à la reconquête du passé dans le cinéma taïwanais

Wafa Ghermani

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Taïwan, une terre d’exils

Taïwan, petite île au sud-est de la Chine, peuplée en premier lieu par plusieurs tribus aborigènes, a été une terre de refuge pour les populations chinoises du sud fuyant la misère ou l’autorité impériale. Longtemps considérée comme une terre sauvage, elle est cédée au Japon par l’Empire mandchou, en 1895, et devient une colonie moderne et modèle, lieu de villégiature exotique, grâce à son climat tropical et à la présence de « sauvages », vantée par les documentaires de propagande japonais.

Quand, en 1945, Taïwan passe sous l’autorité de la République de Chine, elle est à la fois une province qui retourne au giron chinois, mais également un territoire peuplé d’« ennemis », d’« esclaves », puisque les Taïwanais se sont battus du côté nippon. L’enthousiasme de la population taïwanaise, de son côté, s’estompe rapidement pour laisser place à du ressentiment face aux nouveaux arrivants chinois qui se comportent en conquérants. La tension monte jusqu’aux évènements...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable