Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cinémas libertaires

 | 
Nicole Brenez
, 
Isabelle Marinone

V. Front hédoniste

Bouyxouterrain

Louise Anselme, Benoît Bouthors, David Creus Expósito, Théo Deliyannis, Manuela Filippin, Boris Gobin, Wonhee Jung et Lucile Valeri

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si le cinéma underground américain des années 1960 est désormais bien connu, on ignore souvent qu’il a eu un homologue français, un petit groupe informel d’amis qui sévit entre 1967 et 1969, résolument anars, subversifs, enragés, révoltés, amoraux, mus par le plaisir, seulement le plaisir, de tourner, de vivre, de conspuer l’académisme, le formalisme l’immobilisme, et tous ces mots en -isme à coups de vitriol et de gaudriole, avec désinvolture, facétie, turbulence, vulgarité, et dont le porte-parole et la figure emblématique répond au doux nom de Jean-Pierre Bouyxou. Les multiples identités que Jean-Pierre Bouyxou, né en 1946, a pu prendre au cours de sa vie sont à l’image de ses activités polymorphes, tantôt cinéaste, écrivain, critique, historien, pornographe, acteur, chanteur, anarchiste, journaliste, entarteur, situationniste... Réussissant perpétuellement à créer des espaces ...

Auteurs

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

Université Paris 3 Sorbonne nouvelle

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540