Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La longue mémoire de la Grande Guerre

 | 
Laurent Jalabert
, 
Reiner Marcowitz
, 
Arndt Weinrich

III. Après la Seconde Guerre mondiale : vers une mémoire commune ?

Du héros à la victime : le mythe du Poilu dans les fêtes nationales, de 1945 à nos jours

Rémi Dalisson

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La question du mythe du Poilu de la Grande Guerre dans la mémoire collective française est complexe et renvoie à différentes perceptions. Le terme Poilu, qui apparaît dès avant 14-18 dans l’argot militaire au sens de « virilité » et de « courage »1, est en effet rapidement instrumentalisé par la République en guerre. Dès 1915 et surtout 1916, il désigne l’ensemble des soldats combattants qui ne sont pas embusqués, avec une connotation sympathique et empathique, mais aussi sociale et historique. Car si le Poilu est simple soldat, il est surtout le successeur de tous les combattants héroïques défendant la nation et les valeurs nationales depuis l’An II2. C’est à ce titre qu’il prend immédiatement toute sa place dans le « grand roman national républicain » propagé par l’école de Jules Ferry et est célébré dès 1919. Il est donc une représentation, au sens politique et philosophique, née pendant la guerre et qui devient vite un mythe3. Le Poilu résume la Grande Guerre et la défense héroï...

Auteur

Université/ESPE de Rouen, Groupe de Recherche Innovations et Sociétés (GRHis) (EA 3831)

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable