Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La longue mémoire de la Grande Guerre

 | 
Laurent Jalabert
, 
Reiner Marcowitz
, 
Arndt Weinrich

II. L’entre-deux-guerres et pendant la Seconde Guerre mondiale : face à une mémoire conflictuelle

La mémoire en guerre : usages français et allemands sous l’occupation

Anne-Sophie Anglaret

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors qu’une large part de la population adulte restait marquée par la Première Guerre mondiale1, le déclenchement en 1939 d’un nouveau conflit impliquant en partie les mêmes acteurs a pu sembler un bégaiement de l’histoire, réduisant l’entre-deux-guerres au statut de trêve. De fait, de nombreuses études historiques ont développé l’idée d’une continuité entre les deux conflits. La théorie avancée par George Mosse, selon laquelle la brutalisation2 de la société allemande pourrait expliquer l’avènement du nazisme et la Seconde Guerre mondiale, a été étendue dans une partie de l’historiographie française à l’ensemble des sociétés européennes. Le concept a mené à rechercher dans la Grande Guerre la matrice des pratiques du second conflit, qu’il s’agisse de comportements négatifs comme les violences de masse ou positifs comme la résistance3. Poussée à l’extrême, cette vision d’une continuité mécanique entre les deux guerres mondiales a construit l’idée d’une seule « nouvelle guerre de tr...

Auteur

Université de Paris I, SIRICE (UMR 8138)

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable