Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La longue mémoire de la Grande Guerre

 | 
Laurent Jalabert
, 
Reiner Marcowitz
, 
Arndt Weinrich

II. L’entre-deux-guerres et pendant la Seconde Guerre mondiale : face à une mémoire conflictuelle

Le traumatisme de la défaite. Mémoires et politiques mémorielles en Allemagne – 1918-1939

Arndt Weinrich

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au début de la République fut la défaite. On se condamne à ne rien comprendre à l’histoire tumultueuse et in extremis fatale de la première république allemande si l’on ne prend pas au sérieux ce constat : Weimar n’aurait pas vu le jour sans l’effondrement allemand de l’été/automne 1918 et la révolution qui s’en est ensuivie ; et le fait que la genèse et l’existence de la République soient inextricablement liées à l’un des pires traumatismes de l’histoire allemande a constitué une hypothèque extrêmement lourde pour le camp républicain tout au long des années de Weimar. Impossible, en tous les cas, d’expliquer pourquoi la République a eu tant de mal à susciter la ferveur populaire dont elle aurait eu si cruellement besoin au début des années 1930 sans prendre en compte ce vice congénital. Sous aucun prétexte une partie importante de l’opinion publique n’était prête à pardonner à la République d’être le produit d’une révolution qui aurait trahi le sacrifice héroïque de deux millions d...

Auteur

Institut historique allemand, SIRICE (UMR 8138)

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable