Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La longue mémoire de la Grande Guerre

 | 
Laurent Jalabert
, 
Reiner Marcowitz
, 
Arndt Weinrich

II. L’entre-deux-guerres et pendant la Seconde Guerre mondiale : face à une mémoire conflictuelle

Débats, conflits et contestations. Les monuments aux morts en France et en Allemagne

Élise Julien

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les hommes sont morts par millions dans la Première Guerre mondiale. Après le conflit, le souci de ces morts passe d’abord par la matérialité des corps, ce qui pose la question de leur identification, de leur rapatriement ou non vers les familles, de leur inhumation dans des nécropoles militaires ou dans des ossuaires sur le front, de la forme de ces lieux et de leur entretien. En outre, les morts occupent une large place dans la vie sociale : le sentiment de la perte et le deuil sont omniprésents, tandis qu’un culte des morts se met en place qui s’appuie sur ce deuil mais le dépasse, pour répondre à des motivations éminemment politiques. Ces deux aspects de la mémoire – le deuil et le culte des morts – coexistent et se confrontent dans de nombreuses pratiques de l’après-guerre.

À l’issue du conflit, la majorité des corps demeure sur l’ancienne ligne de front. On observe alors un mouvement vers les morts à travers les visites sur les tombes et les pèlerinages sur les anciens champs d...

Auteur

Institut d’études politiques Lille, Institut de recherches historiques du Septentrion (IRHiS) (UMR 8529)

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable