Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La longue mémoire de la Grande Guerre

 | 
Laurent Jalabert
, 
Reiner Marcowitz
, 
Arndt Weinrich

Un siècle – deux trajectoires. Les mémoires françaises et allemandes de la Première Guerre mondiale, 1918-2014. Introduction1

Arndt Weinrich, Laurent Jalabert et Reiner Marcowitz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 12 mars 2008, le dernier poilu français de la Grande Guerre, Lazare Ponticelli, s’éteint. C’est la fin d’un cycle mémoriel marqué par la présence des témoins directs des horreurs de la guerre. Pendant les années 2000, le véritable culte qui est voué aux « derniers poilus » dans l’espace public français est l’un des marqueurs d’une renaissance spectaculaire de la mémoire de 1914-1918 en France1, renaissance qui plonge ses racines dans les années 1980/1990 ; elle s’inscrit dans le phénomène transnational du « memory boom »2 qui fait émerger de nouveaux acteurs, rituels et pratiques mémoriels partout en Europe occidentale et en Amérique du Nord. Par conséquent, le décès de Ponticelli est loin de passer inaperçu, et le 17 mars, en présence du président de la République, lors d’une grande cérémonie d’hommage aux Invalides retransmise en direct sur TF1 et France 2, la République lui accorde les obsèques nationales. Cet hommage est décliné à d’autres échelles, notamment dans les établis...

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable