Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Histoire de l’éducation populaire, 1815-1945

 | 
Carole Christen
, 
Laurent Besse

Préambule. Une enquête, un objet : L’éducation populaire

L’histoire de l’éducation populaire en chantier : quelques points de repère

Laurent Besse et Carole Christen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’éducation populaire a un long passé mais son histoire est récente. Ce n’est que depuis le tournant des années 1980 qu’elle a fait l’objet d’études systématiques et spécifiques. Des travaux pionniers en avaient auparavant abordé certains aspects, mais le plus souvent de manière périphérique, leur véritable objet se situant ailleurs, dans l’histoire religieuse ou dans celle du mouvement ouvrier1, tendance qui n’a pas totalement disparu. Le caractère protéiforme de l’éducation populaire, son aspect foisonnant, pour ne pas dire éclaté, ne peuvent que favoriser ces tendances centrifuges, accentuées par les écarts de prestige social et intellectuel entre l’éducation populaire et des domaines connexes mais jouissant d’une meilleure considération. Citons pour la période la plus contemporaine, l’écart existant entre l’avancée des études sur les politiques culturelles et le retard relatif de celles concernant l’animation socioculturelle, héritière d’une éducation populaire à visée culturell...

Auteurs

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Tours (IUT, département Carrières sociales), membre du CeTHiS (EA 6298). Il a travaillé sur l’histoire des MJC, sur l’apport de l’éducation nouvelle et sur l’histoire des équipements socioculturels depuis les années 1930.

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lille, CNRS, UMR 8529-IRHiS et membre junior de l’Institut universitaire de France. Après avoir travaillé sur l’histoire sociale des Caisses d’épargne en France, et sur quelques figures de la philanthropie du premier XIXe siècle comme Charles Dupin et le baron de Gérando, elle s’intéresse actuellement aux savoirs enseignés aux ouvriers adultes et à l’école du soir dans les deux premiers tiers du XIXe siècle.

© Presses universitaires du Septentrion, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable