Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La désobéissance civile aux États-Unis et en France

 | 
Marianne Debouzy

Chapitre III. Les sans logements et les mal logés

Saisies immobilières, évictions et désobéissance civile aux États-Unis

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le rêve américain – être propriétaire – serait-il en voie d’être réalisé par des Français ? On pourrait le croire à la lecture de cette publicité d’une agence immobilière sur Internet (2014) : « C’est le moment de se tourner vers les USA et de profiter de l’occasion unique d’une génération pour y investir dans des biens immobiliers résidentiels… Avez-vous entendu la nouvelle ? L’Amérique est à vendre1 ! » Rien que ça ! Ce rêve est pour des millions d’Américains un cauchemar.

L’ampleur du scandale des saisies immobilières (Foreclosures) et des expulsions qu’elles entraînent est telle qu’un commentateur a pu parler de « Foreclosure-gate ». Selon les informations de Sylvain Cypel, journaliste du Monde, aux États-Unis, de 2007 à 2012, près de dix millions d’Américains ont perdu leur toit2. Les quatre États les plus touchés sont la Californie, la Floride, le Nevada et l’Arizona. Mais on sait que certains quartiers des grandes villes du Nord et du Middle West (Cleveland, Chicago, Detroit) ...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540