Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La désobéissance civile aux États-Unis et en France

 | 
Marianne Debouzy

Chapitre I. L’armée comme cible

L’École des Amériques

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Qui en France connaît l’École des Amériques (The School of the Americas, S0A) ? Peu de monde sans doute. Il en a été de même aux États-Unis jusqu’en 1996, date à laquelle le scandale a éclaté et le mouvement pour obtenir sa fermeture a pris du poids.

En 1946, le gouvernement américain installe au Panama un centre pour former les forces américaines amenées à se battre dans la jungle. Mais très vite sa fonction vise à former des soldats et des officiers de pays d’Amérique centrale et du Sud. Pendant la présidence Kennedy, il s’agit des militaires qui réprimeraient les révoltes susceptibles de déstabiliser des gouvernements soutenus par les États-Unis. Les « techniques de contre-insurrection » (counter-insurgency techniques) auraient pour but d’empêcher toute implantation de la subversion communiste dans ce que certains observateurs américains appellent « l’arrière-cour des États-Unis » (back...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540