Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les territoires de l’attente

 | 
Laurent Vidal
, 
Alain Musset

Première partie. Généalogie et enjeux des situations d’attente

Introduction à la première partie

Laurent Vidal et Nancy L. Green

Texte intégral

1S’il est des objets d’étude inconstants et flottants pour les sciences sociales, nul doute que l’attente figure parmi eux. S’offrant à toutes sortes de métaphores, pour rendre compte d’un large éventail de la vie sociale, elle laisse s’insinuer l’impression que toute situation peut être appréhendée sous le prisme de l’attente – ce qui en amenuise considérablement la dimension heuristique.

2Les textes réunis dans cette partie ont pour ambition de construire l’attente comme un objet pour les sciences sociales, dans le cadre spécifique des études confrontées à la compréhension des phénomènes de mobilité et de déplacement.

3Il s’agit donc d’abord d’en restreindre le champ d’application : l’attente que nous étudions s’inscrit dans les processus de mobilité. Elle est ainsi définie comme un état de la mobilité (ce sera l’objet du chapitre 1). Comme pause (inattendue ou programmée) dans un déplacement, l’observation de l’attente invite à réorienter les regards des historiens, géographes, sociologues, anthropologues... vers les intensités faibles des temporalités du déplacement. Comment habite-t-on cette temporalité spécifique qu’est l’attente ?

4Mais l’appréhension de cette attente suppose au préalable sa construction comme source, tant en histoire qu’en géographie. Le chapitre 2 envisage ainsi quelques méthodes possibles pour cette construction – tant pour le travail d’archives que pour les enquêtes de terrain.

5Une dernière précaution méthodologique clôt cette partie : cette attente n’est pas vécue, perçue ou expérimentée de manière uniforme selon les périodes, les cultures et les genres. Toute étude qui se donne pour objet l’analyse de l’attente dans les mobilités doit, au risque de l’anachronisme ou de l’ethnocentrisme, relever et mesurer les variations sensibles à l’œuvre dans l’usage de l’attente.

Auteurs

Historien, Université de La Rochelle
Historienne, École des Hautes Études en Sciences Sociales

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable