Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Flann O'Brien

 | 
Thierry Robin

Bibliographie

Texte intégral

Œuvres de Flann O’Brien, éditions originales et éditions utilisées dans cette étude

Flann O’Brien, At Swim-Two-Birds, Londres, Longmans Green, 1939, réédité à Londres, chez Penguin Books, 1967, 218 p. Traduit en français par Henri Morisset sous le titre Kermesse irlandaise, Paris, Gallimard, 1964.

Myles na g Copaleen, An Béal Bocht, Dublin, An Preas Naisiunta, 1941, traduit en anglais par Patrick C. Power sous le titre The Poor Mouth, Londres, Hart-Davis, MacGibbon Ltd, 1973, rééditée à Londres, Flamingo, 1993, 128 p. Traduit en français par Alain Le Berre et André Verrier sous le titre Le Pleure-misère, chez Le Tout sur le Tout, Paris, 1984.

Flann O’Brien, The Hard Life, Londres, MacGibbon ; Kee, 1961, réédité chez Paladin, Londres, 1990, 157 p. Traduit en français par Christiane Convers sous le titre Une Vie de chien, Paris, Gallimard, 1972.

Flann O’Brien, The Dalkey Archive, Londres, MacGibbon ; Kee, 1964, réédition Londres, chez Flamingo, Londres, 1993, 192 p. Traduit en français par Patrick Reumaux sous le titre L’Archiviste de Dublin, Paris, Granit, 1995.

Flann O’Brien, The Third Policeman, Londres, MacGibbon ; Kee, 1967, réédition Londres, Flamingo, 1993, 207 p. Traduit en français par Patrick Reumaux sous le titre Le Troisième Policier, Paris, Hachette, 1980.

Flann O’Brien, Rhapsody in Stephen’s Green, Dublin, The Lilliput Press, 1994, 88 p.

Anthologies de Flann O’Brien ou Myles na gCopaleen

Myles na g Copaleen, The Best of Myles, Kevin O’Nolan (éd.), Londres, MacGibbon ; Kee, 1968. Londres, Flamingo, 1993, 400 p.

Flann O’Brien, Stories and Plays, Hart-Davis, MacGibbon Ltd, 1973, réédition Londres, Paladin, 1991, 175 p.

Myles na g Copaleen, Further Cuttings from Cruiskeen Lawn, Kevin O’Nolan (éd.), Londres, Hart-Davis, MacGibbon, 1976. Normal Illinois, USA, Dalkey Archive Press, 2000, 191 p.

Myles na g Copaleen, The Hair of the Dogma, Kevin O’Nolan (éd.), Londres, Hart-Davis, MacGibbon, 1977. Dublin, Grafton Books, 1987, 183 p.

Myles na g Copaleen, Flann O’Brien At War Myles na gCopaleen 1940-1945, John Wyse Jackson (éd.), Londres, Duckworth ; Co Ltd, 1999, 191 p.

Ouvrages critiques consacrés à Flann O’Brien (bibliographie sélective)

Asbee Sue, Flann O’Brien, Boston, Twayne Publishers, 1991, 142 p.

Booker M. Keith, Flann O’Brien : Bahktin, and Mennipean Satire, Syracuse NY, Syracuse University Press, 1995, 163 p.

Clissman Anne, Flann O’Brien : A Critical Introduction to his Writings, Dublin, Gill ; Macmillan, New York, Barnes ; Noble, 1975, xiii + 370 p. Clune (Clissmann) Anne et Tess Hurson (éd.), Conjuring Complexities : Essays on Flann O’Brien, Dublin, The Institute of Irish Studies, 1997, 240 p.

Costello Peter et Van de Kamp P., Flann O’Brien : An Illustrated Biography, Londres, Bloomsbury, 1987, 159 p.

Cronin Anthony, No Laughing Matter, The Life and Times of Flann O’Brien, Londres, Grafton Books, 1989, 260 p.

Donohue Keith, The Irish Anatomist : A Study of Flann O’Brien, Maryland, Bethesda, Academica LLC, 2003, 364 p.

Ferrari Roberta, La scrittura come travestimento dell’io : La narrativa di Flann O’Brien, Florence, Promozione Distibuzione Editoriale, 1995, 184 p. (en italien).

Gallagher Monique, Flann O’Brien, Myles na Gopaleen et les autres, Arras, Presses universitaires de Lille III, PU du Septentrion, 1998, 300 p.

Hopper Keith, Flann O’Brien : A Portrait of the Artist as a Young Post- Modernist, Cork, University Press, 1995, 292 p.

Imhof Rüdiger (éd.), Alive-alive O ! : Flann O’Brien’s At Swim-Two-Birds, Dublin, Wolfhound 1993, 213 p.

Ó Conaire Breandán, Myles na Gaeilge : Lámhleabhar ar Shaothar Gaeilge Bhrian Ó Nualláin, Baile Átha Cliath/Dublin, An Clóchomhar Teo, 1986, 335 p. (en gaélique).

O’Keeffe Timothy (éd.), Myles : Portraits of Brian O’Nolan, Londres, Martin, Brian ; O’Keeffe, 1973, 134 p.

O’Nolan Ciaran, The Early Years of Brian O’Nolan Flann O’brien Myles na gCopaleen, traduction anglaise de l’irlandais par Róisín O’Nolan, Dublin, The Lilliput Press, 1998, 110 p.

Ó Nualláin Ciarán, Óige an Déarthár. i. Myles na gCopaleen, Baile atha Cliath : Foilseacháin Náisiúnta Teo, 1973, 128 p. (version originale en gaélique de l’ouvrage ci-dessus).

Powell David, The English Writings of Flann O’Brien, Southern Illinois University, University Microfilms, 71 – 2398, 1971, 268 p. (thèse de doctorat).

Shea Thomas F., Flann O’Brien’s Exorbitant Novels, Londres et Toronto, Bucknell University Press, Associated University Press, 1992, 183 p.

Wäppling Eva, Four Irish Legendary Figures in At Swim-Two-Birds : A Study of Flann O’Brien’s use of Finn, Suibhne, the Poooka and the Good Fairy, Stockholm, Almqvist ; Wiksell, 1984, 109 p.

Zimmerman Ralf, Das Verschwinden der Wirklichkeit : über Möglichkeiten und Grenzen der Kreativität in Flann O’Briens At Swim-Two-Birds und The Third Policeman, Bruxelles, Peter Lang/Presses interuniversitaires Européennes, 1999, 139 p. (en allemand).

Articles, fragments et compte-rendus consacrés à Flann O’Brien (bibliographie sélective)

Anon, « Eire’s Columnist », Time, 23 août 1943, p. 88-92.

Anspaugh Kelly, « Flann O’Brien : Postmodern Judas », Notes on Modern Irish Literature, 4, 1992, p. 11-16.

Behan Brendan, « Secret Scripture », The Irish Times, 30 juillet 1960.

Benstock Bernard, « A Flann for all Seasons », Irish Renaissance Annual, III (1982), p. 15-29.

Benstock Bernard, « Flann O’Brien in Hell : The Third Policeman », Bucknell Review, XVIII, 2, mai 1969, p. 51-65.

Benstock Bernard, « The Three Faces of Brian Nolan », Éire-Ireland, III. 3, automne 1968, p. 51-65.

Biancotti Hector, « Dans les dédales d’O’Brien », Le Monde, 6 mai 1995.

Booker M. Keith, « The Bicycle and Descartes : Epitemology in the Fiction of Beckett and O’Brien », Éire-Ireland, printemps 1991, 26, p. 76-94.

Booker M. Keith, « Science, Philosophy, and The Third Policeman : Flann O’Brien and the Epistemology of Futility », South Atlantic Review, novembre 1991, 56 : 4, p. 37-56.

Boston Richard, « A Flann for all Seasons », The Guardian, 16 novembre 1989.

Boyle Patrick, « At Whim-Few Surds », Hibernia, 32, 10, octobre 1968, p. 68. Boyle Patrick, « Books We Enjoyed Most in ‘ 67 », Hibernia, 32, 1, janvier 1968, p. 21.

Briet Sylvie, « L’Archiviste de Dublin », Libération, 14 mai 2004.

Brooker J., « Estopped by Grand Playsaunce : Flann O’Brien’s Postcolonial Lore », Journal of Law and Society, 31, 1, mars 2004, p. 15-37.

Browne Joseph, « Flann O’Brien, Post Joyce or Propter Joyce ? », Éire-Ireland, XIX, 4, hiver 1984, p. 148-157.

Burgess Anthony, « Flann O’Brien, A Note », Études irlandaises, Univ. de Lille III, 7, décembre 1982, p. 83-86.

Burgess Anthony, « Mister-piece », Yorkshire Post, 16 novembre 1961.

Burgess Anthony, « Reprints for Novel Addicts », The Observer, 30 décembre 1962.

Cahalan James, « Fantasia, Irish Fabulists 1920-1955 » (chap. vi), dans The Irish Novel : A Critical History, Dublin, Gill ; Macmillan, 1988, p. 220-260.

Clissmann Anne et Powell David (éd.), « A Flann O’Brien Special Number », Journal of Irish Literature, III, janvier 1974.

Cohen David, « An Atomy of the Novel : Flann O’Brien’s At Swim-Two- Birds », Twentieth Century Literature, été 1993, 39 : 2, p. 208-229.

Cohen David, « James Joyce and the Decline of Flann O’Brien », Éire- Ireland : Journal of Irish Studies, XXII, 2, été 1987, p. 153-160.

Conte Joseph M., « Metaphor and Metonymy in Flann O’Brien’s At Swim-Two-Birds », Review of Contemporary Fiction, 5.1, 1985, p. 128-134.

Cronin Anthony, « An Extraordinary Achievement », The Irish Times, 5 décembre 1975.

Cronin Anthony, « After at Swim », The Irish Times, 12 décembre 1975.

Cronin Anthony, Dead as Doornails : A Chronicle of Life, Dublin, The Lilliput Press, 2000, 203 p. (ouvrage en grande partie consacré à Flann O’Brien et Brendan Behan).

Cronin Anthony, « Flann O’Brien : The Flawed Achievement », dans Heritage Now : Irish Literature in the English Language, Dingle, Brandon, 1982, p. 203-214.

Cronin Anthony, No Laughing Matter The Life and Times of Brian O’Nolan, London, Grafton Books, 1989, 260 p.

Cronin Anthony, « Post Structuralists, Post Modernists, Post Everything : Myles among the Academics », The Irish Times, 1er avril 1986, p. 12.

Cronin John, « Flann O’Brien, At Swim-Two-Birds », dans The Anglo- Irish Novel, vol. II, Belfast, Appletree, 1990, p. 170-182.

Curran Steven, « “No, This is Not From The Bell ” : Brian O’Nolan’s 1943 Cruiskeen Lawn Anthology », Éire-Ireland, 32, 2,3, été, automne 1997, p. 79-92.

Corballis Richard, « Wilde… Joyce… O’Brien Stoppard : Modernism and Postmodernism in Travesties », dans Janet E. Dunleavy, Martin J. Friedman et Michael P. Gillespie (éd.), Joycean Occasions, Delaware University Press, 1991, p. 157-170.

Deane Seamus, « Irish Modernism : Fiction », dans A Short History of IrishLiterature, Londres, Hutchinson, 1986, p. 193-199.

De Janik Ivan, « Flann O’Brien : The Novelist as Critic », Éire-Ireland, IV, 4, hiver 1969, p. 56-63.

Del Rio Alvaro Constanza, « Narrative Embeddings in Flann O’Brien’s At Swim-Two-Birds », Miscelánea, vol. 15, 1994, p. 501-531.

De Paor Louis, « Myles na gCopaleen agus Drochshampla na dDealeabhar », The Irish Review, 23, hiver 1998, p. 24-32.

Devlin Joseph, « The Politics of Comedy in At Swim-Two-Birds », Éire-Ireland, hiver 1992,27 4 :, p. 91-105.

Dewsnap Terence, « Flann O’Brien and The Politics Of Buffoonery », Canadian Journal of Irish Studies, 19, 1, juillet 1993, p. 22-36.

Dietrich Julia, « Flann O’Brien’s Parody of Transubstantiation in The Dalkey Archive », Notes on Contemporary Literature, 10, V, 1980, p. 5-6.

Dillon Thomas Redshaw, « O’Nolan’s First Limbo : On the Imaginative Structure of At Swim-Two-Birds », Dublin Magazine, 9, 2, hiverprintemps 1971-1972, p. 89-99.

Doherty Francis, « Flann O’Brien’s Existentialist Hell », Canadian Journal of Irish Studies, décembre 1989, 15 : 2, p. 51-67.

Donovan Stewart, « Finn in Shabby Digs : Myth and the Reductionist Process in At Swim-Two Birds », Antigonish Review, 89, 1992, p. 147-153.

Esty Joshua D., « Flann O’Brien’s At Swim-Two-Birds and the Post-Post Debate », Ariel, 26 : 4, hiver 1995, p. 23-46.

Gallagher Monique, Flann O’Brien : Myles from Dublin, pamphlet n ° 7, Gerrards Cross : Colin Smythe 1991, [7-] 24p.

Gallagher Monique, « The Full Little Crock ou la religion de l’ivresse chez Flann O’Brien », Études irlandaises, I, décembre 1976, p. 99-110.

Gallagher Monique, « The Poor Mouth : Flann O’Brien and the Gaeltacht », Studies, automne 1983, p. 231-243.

Gallagher Monique, « Full Stuff, False Stuff, Fool’s Stuff from Dublin », Cycnos, 5, 1989, p. 63-69.

Gallagher Monique, « lann F O’Brien : Myles from Dublin », The Princess Grace Irish Library Lectures, Colin Smythe, Gerrards Cross, 1991, p. 7-24.

Gallagher Monique, « Deux versions modernes de la légende de Suibhne : At Swim-Two-Birds de Flann O’Brien et Sweeney Astray de Seamus Heaney », Études irlandaises, XVII-1, juin 1992, p. 47-61.

Gallagher Monique, « Reflecting Mirrors in Flann O’Brien’s At Swim- Two-Birds », The Journal of Narrative Technique, Eastern Michigan University, XXII, 2, printemps 1992, p. 128-135.

Gallagher Monique, « Flann O’Brien : Jeu et Double-jeu », Cycnos, 10, n ° 2, 1993, p. 75-84.

Gitzen Julian, « The Wayward Theoreticians of Flann O’Brien », Thalia, Studies in Literary Humor, 15, 1-2, 1995, p. 50-62.

Heseltine Nigel, « At Swim-Two-Birds by Flann O’Brien », Wales, 1939, p. 308-309.

Hogan Thomas (pseudonyme de Thomas Wood, du quotidien The Irish Times), « Myles na gCopaleen », The Bell, XIII, 2, 1946, p. 126-140.

Henry P. L., « The Structure of Flann O’Brien’s At Swim-Two- Birds », Irish University Review, 20, 1, printemps 1990, 20 : 1, p. 35-40.

Huber Werner, « Flann O’Brien and the Language of the Grotesque », dans Birgit Bramstack et Martin Groghan (éd.), Anglo-Irish and Irish Literature : Aspects of Language and Culture, Uppsala University, 1988, p. 123-130.

Imhof Rüdiger, « Flann O’Brien : A Checklist », Études irlandaises, décembre 1979, p. 125-148.

Imhof Rüdiger, « [Review of] Hair of the Dogma », Irish University Review, 9, 1, printemps 1979, p. 187-189.

Imhof Rüdiger, « To Meta-Novelists, Sternesque Elements in Novels by Flann O’Brien », Anglo-Irish Studies, 4, 1979, p. 59-90.

Ingersoll Earl. G., « Irish Jokes : A Lacanian Reading of Short Stories by James Joyce, Flann O’Brien, and Bryan MacMahon », Studies in Short Fiction, 2, printemps 1990, p. 237-245.

Jacquin Danielle, « Never Apply Your Front Brake First, or Flann O’Brien and the Theme of a Fall », dans Patrick Rafroidi et Maurice Harmon (éd.), The Irish Novel in Our Time, Lille, PUL, 1975-1977, p. 187-197.

Jacquin Danielle, « Le langage R2JE favorite de Flann O’Brien », Études irlandaises, IV, décembre 1979, p. 107-124.

Jacquin Danielle, « Techniques et effets de la satire dans An Béal Bocht (The Poor Mouth) de Myles na gCopaleen », Études irlandaises, VI, décembre 1981, p. 61-71.

Jacquin Danielle, « L’altération à la clef, ou le mode grotesque chez Flann O’Brien », Études irlandaises, VIII, 1983, p. 79-89.

Jacquin Danielle, « L’étudiant d’At Swim-Two-Birds et le paysan de Tarry Flynn sur les chemins de la liberté », Études irlandaises, XV, 1, juin 1990, p. 85-96.

Johnston Denis, « Myles na Gopaleen », dans Ronsley (éd.), Myth and Reality in Irish Literature (1977), Waterloo, Wilfrid University Press, 1979, p. 297-304.

Jordan John, « Amor Fati sive Contemptus Mundi ? », The Crane Bag, II, 1-2, 1978, p. 39-44.

Jordan John, « The Saddest Book Ever to Come Out of Ireland »,Hibernia, 24, 46, 5 août 1960, p.5.

Jordan John, « Dublin Theatre Festival : Flann O’Brien’s Fantasy »,Hibernia, 29, 11, novembre 1965, p. 17.

Jude the obscure (pseudonyme de Gerard Keenan, chroniqueur de Belfast), « The H. U. Business Section », The Honest Ulsterman, juillet-août 1971, p. 31-33, janvier-février 1972, p. 28-29, septembre-octobre 1973, p. 28-40, novembre 1973- février 1974, p. 27-28.

Ó Glaisne Risteárd, « Scríbhneoireach Ghaeilge Myles na gCopaleen »,Comhar, 21, 4, avril 1962, p. 16-19 (en gaélique).

Kelly Seamus, « Brian O’Nolan : Scholar, Satirist and Wit »,The Irish Times, 2 avril 1966, rep.Journal of Irish Literature, janvier 1974.

Kelly John M., « Matchless Ashplant »,Hibernia, 28 octobre 1977, p. 25.

Kemnitz Charles, « Beyond the Zone of the Middle Dimensions, a Relativistic Reading ofThe Third Policeman »,Irish University Review, XV, 2, printemps 1985, p. 56-72.

Kennedy Conan,Looking for De Selby, Killala, Co. Mayo, Morrigan (Morigna MediaCo Teo), 1998, 32 p.

Kennelly Brendan, « An Béal Bocht », dans John Jordan (éd.),The Pleasures of Gaelic Literature, Dublin, The Mercier Press, 1977, p. 85-96.

Kenner Hugh, « The Mocker », dansA Colder Eye : The Modern Irish Writers, New York, Knopf 1983, p. 318-328.

Kiberd Declan, « Flann O’Brien, Myles, and The Poor Mouth », dansInventing Ireland :The Literature of the Modern Nation, Londres, Jonathan Cape, 1995, [ Chap. xxviii ], p. 497-512.

Kiberd Declan, « Gaelic Absurdism :At-Swim-Two-Birds », dansIrish Classics, Londres, Granta, 2000, p. 500-519.

Kiberd Declan, « Writers in Quarantine ? : The Case for Irish Studies »,Crane Bag, III, 1, 1979, p. 9-21.

Kiely Benedict, « The Whores on the Half-Doors, or an Image of the Irish Writer », dans Owen Dudley

Edward (éd.),Conor Cruise O’Brien Introduces Ireland, 1969, p. 148-161 (rep. dansA Raid into Dark Corners, Cork University Press, 1991).

Kilroy Thomas, « Fiction (A Review ofThe Third Policeman) »,Irish University Review, V, 1 printemps 1968, p. 112-117.

Kilroy Thomas, « Teller of Tales »,Times Literary Supplement, 17 mars 1972, p. 301.

Kim Hwai, « Metafiction and the Response of the Reader »,Journal of English Language and Literature, Seoul, 41, 1995, p. 149-166.

Knight Stephen, « Forms of Gloom : The Novels of Flann O’Brien », dans Don Anderson et Stephen Knight (éd.), Cunning Exiles, Sydney, Angus ; Robertson, 1974, p. 104-128.

Lee L. L., « The Dublin Cowboys of Flann O’Brien », Western American Literature, hiver 1969, p. 219-225.

Lanters José, « Fiction within Fiction : The Role of the Author in Flann O’Brien’s At Swim and The Third Policeman », Dutch Quarterly Review, XIII : 4, 1983, p. 267-281.

Lennon Peter, « From the dung heap of history », The Guardian, 17 novembre 1994.

McGuinness Frank, [A Review of The Third Policeman ], « Books », Queen, 1er septembre, 1967, p. 10-11.

Maguire Jerry L., « Teasing After Death, Metatextuality in The Third Policeman », Éire-Ireland, XVI, 2, été 1986, p. 107-121.

McKillop James, « The Figure of Finn MacCool : A Study of Celtic Archetypes in the Works of James Macpherson, Flann O’Brien, James Joyce, and Others, » Syracuse University Press, 1975.

McIntyre Tom, « The Dalkey Archive », Dublin Magazine, 4, 1, printemps 1965, p. 86.

McLoughlin Michael, « At Swim Six Characters or Two Birds in Search of an Author : Fiction, Metafi ction and Reality in Pirandello and Flann O’Brien », Yearbook of the Society for Pirandello Studies, 12, 1992, p. 24-31.

McMullen Kim, « Culture as Colloquy : O’Brien’s Postmodern Dialogue with Irish Tradition », Novel, 27, 1993, p. 62-84.

Martin Augustine, « Fable and Fantasy », dans Augustine Martin (éd.), The Genius of Irish Prose, Cork, Mercier Press, 1985, p. 110-120.

Mays J. C. C., « Brian O’Nolan and James Joyce on Art and on Life », James Joyce Quarterly, XI, 3, printemps 1974, p. 238-256.

Mays J. C. C., « Flann O’Brien, Beckett, and the Undecidable Text of Ulysses », Irish University Review, 22, 1, printemps/été 1992, p. 126-133.

Mazullo Concetta, « Flann O’Brien’s Hellish Otherword : From Buile Suibhne to The Third Policeman », Irish University Review, 25, 2, automne/hiver 1995, p. 318-327.

Mellamphy Ninian, « Aesthoautogamy and the Anarchy of Imagination : Flann O’Brien’s Theory of Fiction in At Swim-Two- Birds », Canadian Journal of Irish Studies, IV, 1, juin 1978, p. 8-25. Mercier Vivian, « Fantasy, Humour and Ribaldry », chap. ii dans The Irish Comic Tradition, Londres, Souvenir Press, 1962, p. 11-46.

Merritt Henry, « Games, Ending and Dying in Flann O’Brien’s At Swim- Two-Birds », Irish University Review, automne/hiver 1995, p. 308-317.

Montgomery Niall, « An Aristophanic Sorcerer », The Irish Times, 2 avril 1966.

Muir Edwin, « New Novels, » The Listener, 13 avril 1939, p. 805. Moore Brian, « English Fame and Irish Writers », London Review of Books, 2, 22, 1980, p. 37-43.

O’Brien George, « O’Brien, Flann », dans James Vinson (éd.), Great Writers of the English Language : Novelists and Prose Writers, Londres, Macmillan, 1979, p. 916-918.

O’Brien Kate, « Fiction [A review of At Swim ] », The Spectator, 14 avril 1939, p. 645-646.

Ó Brolcháin Caoimhghaín, « Flann, Ó Caoimh agus Suibhne Geilt : Flann O’Keeffe agus Mad Sweeney », Irish Studies Review, hiver 1995, p. 31-34 (en gaélique et en anglais).

Ó Cadhain Martín, « Leabhar atá as Aora Móra Phróis na Gaeilge », Feasta, avril 1965, p. 25-26 (en gaélique).

Ó Conaire Breandán, « Flann O’Brien, An Béal Bocht, and Other Irish Matters », Irish University Review, III, 2, 1973, p. 121-140.

Ó Glaisne Risteárd, « Scríbhneoireach Ghaeilge Myles na gCopaleen », Comhar, 21, 4, avril 1962, p. 16-19 (en gaélique).

O’Hara Patricia, « Finn MacCool and the Bard’s Lament in Flann O’Brien’s At Swim-Two-Birds », Journal of Irish Literature, 15, 1986, p. 55-61.

O’Hehir Brendan P., « Flann O’Brien and the Big World », dans Wolfgang Zach et Heinz Kosok (éd.), Literary Interrelations : Ireland, England and the World, vol. III : National Imagesand Stereotypes, Tübingen, Guntar Narr Verlag, 1987, p. 207-216.

O’Neill Jamie, « On first looking into Chapman’s Homer », The Guardian, 22 novembre 2003.

Orvell Myles, « Entirely Fictitious, the Fiction of Flann O’Brien », The Journal of Irish Literature, III, 1, janvier 1974, p. 93-103.

O’Toole Mary, « The Theory of Serialism in The Third Policeman », Irish University Review, automne 1988, 18 : 2, p. 216.

Ó Tuama Seán, « Some Highlights of Fiction in Irish », dans Patrick Rafroidi et Maurice Harmon (éd.), The Irish Novel in Our Time, Lille, Publications de l’université Lille III, 1976, p. 31-47.

Partridge A. C., « A Trio of Innovators : Joyce, Beckett and Flann O’Brien », dans Language and Society in Anglo-Irish Literature, Dublin, Gill ; Macmillan, 1984, p. 314-317.

Powell David, « An Annotated Biliography of Myles na gCopaleen’s “Cruiskeen Lawn” Commentaries on James Joyce », James Joyce Quartlerly, 9, 1, automne 1971, p. 50-62.

Power Mary, « Flann O’Brien and Classical Satire : An Exegesis of The Hard Life », Éire-Ireland, XIII. 1, printemps 1978, p. 87-102.

Rerolle Raphaëlle, « O’Brien rase les jambes des kangourous », Le Monde, 17 janvier 2003.

Roberts Ruth A., « At Swim-Two-Birds and the Novel as Self-evident Sham », Éire-Ireland, 6, 2, 1971, p. 76-97.

Ryan John, « The Incomparable Myles », dans Remembering How We Stood, Dublin at the Mid-Century, Dublin, Gill ; Macmillan, 1975, p. 127-147.

Sage Lorna, « Flann O’Brien », dans Douglas Dunn (éd.), Two Decades of Irish Writing, 1975, p. 197-206. Sheridan Niall, « Brian, Flann, and Myles », The Irish Times, 2 avril 1966.

Silverthorne J. M., « Time, Literature, and Failure : Flann O’Brien’s At Swim Two Birds and The Third Policeman », Éire-Ireland, 9, 4, hiver 1976, p. 66-83.

Spencer Andrew, « The New Physics in Flann O’Brien’s The Third Policeman », Éire-Ireland, 30, 1, printemps 1995, p. 145-159.

Swinnerton Frank, « New Novels, Right Proportions », The Observer, 19 mars 1939.

Thomas Dylan, « Recent Fiction », New England Weekly, 18 mai 1939, p. 79-80.

Tigges Wim, « reland I and Wonderland, Flann O’Brien’s Third Policeman as Nonsense Novel », dans C. C. Barfoot et Theo D’Haen (éd.), The Clash of Ireland : Literary Contrasts and Connections, Amsterdam, Rodopi 1989, 281 p., p. 195-208.

Throne Marilyn, « The Provocative Bicycle of Flann O’Brien’s The ThirdPoliceman », Éire-Ireland, 21, 4, hiver 1986, p. 36-44.

Topia André, « Brian O’Nolan, entre Swift et Joyce », Critique, 427, décembre 1982, p. 1059-1061.

Voelker Joseph C., « “Doublends Jined” : The Fiction of Flann O’Brien », The Journal of Irish Literature, XII. 1, 1983, p. 87-95.

Wain John, « To Write for My Own Race : The Fiction of Flann O’Brien », dans A House for the Truth : Critical Essays, Londres, Macmillan, 1972, p. 67-104. (1re publication dans Encounter, juillet 1967, p. 71-85).

Wall Mervyn, « The Man Who Hated Only Cods », The Irish Times, 2 avril 1966.

Warner Alan, « Flann O’Brien », A Guide to Anglo-Irish Literature, Dublin, Gill ; Macmillan 1981, p. 143-168.

West Anthony, « New Novels », New Statesman, 17 juin 1939, p. 940-942.

Références critiques, littéraires et philosophiques ayant contribué à la réalisation de l’étude

Remarque : quand deux dates sont indiquées, la première correspond à l’édition originale, la seconde à l’édition utilisée pendant la réalisation de cette étude.

Artaud Antonin, Pour en fi nir avec le jugement de dieu suivi de Le Théâtre dela cruauté, Paris, Gallimard, coll. « nrf Poésie », 1974 et 2003 pour l’édition augmentée de la chrono-bibliographie et de la revue, 230 p.

Artaud Antonin, Œuvres Complètes, t. XI, Lettres écrites de Rodez 1945-1946, Paris, Gallimard, 1974, 364 p.

Artaud Antonin, Le Théâtre et son double, Paris, Gallimard, 1938, 251 p.

Auster Paul, The Art of Hunger, New York, Penguin Books, 1997, 395 p.

Auster Paul, Moon Palace, Londres, Penguin Books, 1989, 307 p.

Bakhtine Mikhaïl, Esthétique et théorie du roman, Moscou, 1975, traduction française, Paris, Gallimard, 1978, 488 p.

Balzac Honoré de, La Peau de chagrin, Paris, Librairie Générale Française, coll. « Le Livre de Poche », 1997, 380 p.

Banville John, The Book of Evidence, Londres, Secker ; Warburg, 1989, 240 p., Londres, Picador, 1998, 220 p.

Barber Stephen, Antonin Artaud : Blows and Bombs, the Biography, Londres, Faber ; Faber, 1993, 224 p.

Barthes Roland, Le Degré zéro de l’écriture, Paris, Seuil, 1953, 187 p.

Barthes Roland, Le Plaisir du texte, Paris, Seuil, 1973, 105 p.

Beckett Samuel, Comment c’est, Paris, Éditions de Minuit, 1961, 227 p.

Beckett Samuel, L’Innommable, Paris, Éditions de Minuit, 1953, 213 p.

Beckett Samuel, Murphy, Paris, Éditions de Minuit, 1953, 201 p.

Beckett Samuel, Watt, Paris, Éditions de Minuit, 1968, 268 p.

Berkeley George, A New Theory of Vision and Other Writings, New York, Everyman’s library, 1963, 303 p.

Blanchot Maurice, L’Écriture du désastre, Paris, Gallimard, 1980, 220 p.

Blanchot Maurice, L’Entretien infini, Paris, Gallimard, 1969, 641 p.

Borges Jorge Luis, Fictions, Paris, Gallimard, 1974, 185 p.

Burroughs William, Exterminator !,San Francisco, Auerhann, 1960, 168 p.

Burroughs William, Nova Express, New York, Grove Press, 1964, 187 p.

Burroughs William, The Soft Machine, New York, Grove Press, 1966, 188 p.

Burroughs William, The Ticket that Exploded, New York, Grove Press, 1966, 217 p.

Butor Michel, Passage de Milan, Paris, Éditions de Minuit, 1954, 256 p.

Calinescu Matei et Fokkema Douwe (éd.), Exploring Postmodernism, Amsterdam/Philadelphia, Utrecht Publications in General and Comparative Literature, John Benjamins Publishing Company, 1990, 270 p.

Calvino Italo, Si Par une nuit d’hiver, un voyageur, Paris, Seuil, 1995, 289 p.

Calvino Italo, Temps zéro, Paris, Seuil, 1970, 151 p.

Camus Albert, Le Mythe de Sysiphe : Essai sur l’absurde, Paris, Gallimard, 1966, 192 p.

Cervantes Miguel de, Don Quixote (Madrid, 1605-1615), 2 vol., Londres, Wordsworth Classics, 1993, 424 p. + 477 p.

Chevillet François, Les Variétés de l’anglais, Paris, Nathan Université, 1991, 232 p.

Cioran Emil Michel, Entretiens, Paris, Gallimard, coll. « Arcades », 1995, 321 p.

Cioran Emil Michel, Précis de décomposition, Paris, Gallimard, 1949, 254 p.

Coleridge Samuel Taylor, Biographia Literaria : Biographical Sketches of my Literary Life ; Opinions, Princeton NJ, Princeton University Press, 1983, t. VII, vol. 2, 303 p.

Culioli Antoine, Pour une linguistique de l’énonciation, t. I, Paris, OPHRYS, 1990, 225 p.

Danielewski Mark Z, House of Leaves, New York, Pantheon Books, 2000, 709 p.

De Quincey Thomas, Confessions of an English Opium Eater : And Other Writings, 1822, Londres, Penguin Classics, 2003, 464 p.

De Quincey Thomas, On Murder Considered as One of the Fine Arts and Other Related Texts, 1827, Kessinger Publishing, 2004, 84 p.

Derrida Jacques, L’Écriture et la différence, Paris, Seuil, 1967, 440 p.

Derrida Jacques, La Dissémination, Paris, Seuil, 1972, 406 p.

Descartes René, Discours de la méthode, Paris, Librairie Générale Française, coll. « Livre de Poche », 1973, 230 p.

Diogene Laerce, édition et traduction de J.-F. Balaudé, M. Patillon, Vies et doctrines des philosophes illustres, (-iiie siècle), Paris, Librairie Générale Française, coll. « Livre de Poche », 1999, 1398 p.

Dumoulié Camille, Artaud, la vie, Paris, Éditions Desjonquères, 2003, 160 p.

Dupriez Bernard, Gradus Les Procédés littéraires Dictionnaire, Paris, 10/18, 1984, 544 p.

Durand Gilbert, Figures mythiques et visages de l’œuvre : de la mythocritique à la mythanalyse, Paris, Dunod, 1979, 362 p.

Genette Gérard, Figures III, Paris, Seuil, 1979, 285 p.

Genette Gérard, Nouveau discours du récit, Paris, Seuil, 1983, 118 + 10 p.

Hassan Ihab, The Dismemberment of Orpheus Toward a Postmodern Literature, New York, New York University Press, 1971, xii p. + 297 p.

Hassan Ihab, The Right Promethean Fire Imagination, Science, and Cultural Change, Urbana, Illinois University Press, 1980, 218 p.

Hawking Stephen, L’Univers dans une coquille de noix, Paris, Odile Jacob, 2001, 215 p.

Hogan Robert G., Zack R. Bowen, Dictionary of Irish Literature, Westport CT, Greenwood Press, 1996, 1472 p.

Holton Gerard, Science and Anti- Science, Cambridge MA, Harvard University Press, 1994, x p. + 203 p.

Joyce James, Finnegans Wake, 1939, Londres, Penguin Classics, 1999, 672 p.

Joyce James, A portrait of the Artist as a Young Man, 1916, Londres, Wordsworth Classics, 252 p.

Joyce James, Ulysses, 1922, Oxford University Press, 1993, 980 p.

Koertge Noretta, A House Built on Sand : Exposing Postmodernist Myths About Science, OUP, 1998, 322 p.

Korzybski Alfred, Une Carte n’est pas le territoire Prolégomènes aux systèmes non aristotéliciens et à la sémantique générale, Paris, Éclat, 1998, 187 p.

Le Clézio Jean-Marie Gustave, Le Procès-verbal, Paris, Gallimard, 1963, 254 p.

Lodge David (éd.), Modern Criticism and Theory, a Reader, Londres et New York, Longman, 1988, 467 p.

Luminet Jean-Pierre, Les Trous noirs, Paris, Seuil, 1992, 401 p.

Lyotard Jean-François, L’Inhumain. Causeries sur le temps, Paris, Galilée, 1988, 219 p.

Lyotard Jean-François, La Condition postmoderne, Paris, Éditions de Minuit, Paris, 1994, 109 p.

Lyotard Jean-François, Le Postmodernisme expliqué aux enfants, Paris, Éditions de Minuit, 1995, 165 p.

Lyotard Jean-François, Moralités postmodernes, Paris, Galilée, 1993, 212 p.

Maupassant Guy de, Le Horla, Paris, Librairie Générale Française, coll. « Le Livre de Poche », 1984, 215 p.

Miles Barry, El Hombre Invisible William Burroughs, Virgin Books, 1992, 280 p.

Nabokov Vladimir, Pale Fire, Londres, Weidenfeld ; Nicolson, 1962, 320 p.

Nabokov Vladimir, Strong Opinions, New York, Vintage International, 1990, 335 p.

Nietzsche Friedrich, traduction G.-A. Goldschmidt, Ainsi parlait Zarathoustra, Paris, Librairie Générale Française, 1983, 410 p.

Nietzsche Friedrich, L’Antéchristsuivi de Ecce Homo, Paris, Gallimard, 1974, 342 p.

Nietzsche Friedrich, trad. Pierre Klossowski, 1883-1887, Le Gai Savoir, Paris, Gallimard, 1982, 385 p.

Nietzsche Friedrich, trad. Henri Albert, 1886, Par-delà le bien et le mal, Paris, Librairie Générale Française, coll. « Le Livre de Poche », 1991, 415 p.

Nietzsche Friedrich, La Généalogie de la morale (1887), Paris, Librairie Générale Française, coll. « Le Livre de Poche », 2000, 315 p.

Pascal Blaise, Pensées, Paris, Gallimard, 1977, 764 p.

Peirce Charles S. et Houser Nathan (éd.), The Essential Peirce : Selected Philosophical Writings, 1893-1913, Bloomington IA, Indiana University Press, 1998, 640 p.

Pessoa Fernando A. N., Anthologie des hétéronymes, Paris, Textuel, 2004, 190 p.

Pinget Robert, L’Inquisitoire, Paris, Éditions de Minuit, 1962, 507 p.

Poe Edgar Allan, Tales of Mystery and Imagination, Ware, UK, Wordsworth Classics, 1993, 276 p.

Queneau Raymond, Chêne et chien suivi de Petite cosmogonie portative, Paris, Gallimard, 1989, 184 p.

Queneau Raymond, Les Derniers Jours, Paris, Gallimard, 1936, 296 p.

Queneau Raymond, Exercices de style, Paris, Gallimard, 1963, 158 p.

Queneau Raymond, Œuvres complètes, t. I, Paris, Gallimard, coll. « Pléïade », 1989, 1699 p.

Rosset Clément, L’Anti-nature, Paris, Quadrige PUF, 1973, 330 p.

Rosset Clément, Le Choix des mots, Paris, Éditions de Minuit, 1995, 159 p.

Rosset Clément, Le Démon de la tautologie suivi de Cinq petites pièces morales, Paris, Éditions de Minuit, 1997, 91 p.

Rosset Clément, Écrits sur Schopenhauer, Paris, PUF, coll. « Perspectives critiques », 2001, 254 p.

Rosset Clément, La Force majeure, Paris, Éditions de Minuit, 1983, 105 p.

Rosset Clément, Logique du pire, Paris, PUF, coll. « Quadrige », 1971, 181 p.

Rosset Clément, L’Objet singulier, Paris, Éditions de Minuit, 1979, 113 p.

Rosset Clément, Le Monde et ses remèdes, Paris, PUF, 1964, 160 p.

Rosset Clément, Le Philosophe et les sortilèges, Paris, Éditions de Minuit, 1985, 119 p.

Rosset Clément, Le Principe de cruauté, Paris, Éditions de Minuit, 1988, 95 p.

Rosset Clément, Principes de sagesse et de folie, Paris, Éditions de Minuit, 1991, 125 p.

Rosset Clément, Le Réel et son double, Paris, Gallimard, 1976 et 1984 pour l’édition augmentée, 131 p.

Rosset Clément, Le Réel Traité de l’idiotie, Paris, Éditions de Minuit, 1977, 155 p.

Rosset Clément, Le Régime des passions et autres textes, Paris, Éditions de Minuit, 2001, 90 p.

Sarraute Nathalie, L’Usage de la parole, Paris, Gallimard, 1980, 149 p.

Scarpetta Guy, « Artaud écrit ou La Canne de Saint Patrick », Tel Quel, 81, automne 1979.

Schopenhauer Arthur, trad. J. -A. Cantacuzène, Aphorismes sur la sagesse dans la vie, Paris, PUF, 1943, 175 p.

Schopenhauer Arthur, préface de Didier Raymond, trad. Jean Bourdeau, Douleurs du monde Pensées et fragments, Paris, Rivages, 1990, p. 45.

Schopenhauer Arthur, Le Monde comme volonté et comme représentation, 1966, Paris, PUF, 1435 p.

Shakespeare William, Complete Works of William Shakespeare : The Alexander Text, Londres NY, Collins Classics, 1997, 1434 p.

Sterne Laurence, The Life and opinions of Tristram Shandy, Gentleman, Londres, 1759-1767, Londres, Penguin Classics, 1997, 672 p.

Sartre Jean-Paul, La Nausée, Paris, Gallimard, 1938, 249 p.

Sokal Alan et Bricmont Jean, Fashionable Nonsense : Postmodern Intellectuals’Abuse of Science, NY USA, Picador, 1999, 300 p.

Stewart Susan, Nonsense : Aspects of Intertextuality in Folklore and Literature, Baltimore, John Hopkins University Press, 1979, 228 p.

Topor Roland, Mémoires d’un vieux con, Paris, Seuil, 1988, 150 p.

Valette Bernard, Le Roman, Paris, Nathan Université, 1992, 128 p.

Wallace David Foster, Infi nite Jest, New York, Little Brown ; Co, 1996, 1079 p.

Wittgenstein Ludwig, Tractatus logico-philosophicus, Paris, Gallimard (Tel), 1993, 125 p.

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable