Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Flann O'Brien

 | 
Thierry Robin

Annexe : spatialité et éléments biographiques, claustration et sédentarité des principaux lieux et repères événementiels de sa vie Brian O’Nolan/Flann O’Brien (1911-1966)

Texte intégral

1NB : Les données spatiales sont indiquées en caractères gras, afin de mettre en évidence la prégnance de l’Irlande, et plus particulièrement de Dublin, ainsi que le mouvement de répétition, caractérisant en grande partie la vie de Brian O’Nolan.

2 1911 (5 octobre) Strabane, naissance de Brian O’Nolan, alias Flann O’Brien, au 15 The Bowling Green (troisième naissance sur douze enfants au total).

3 1912 (Glasgow, Écosse), Déménagement dû à la carrière du père de Brian O’Nolan (Michael Victor O’Nolan), fonctionnaire aux douanes (Royal Customs and Excise) à Athol Gardens, Sheepburn Road, Uddingston, banlieue de Glasgow.

4 1915 Inchicore, St Michael’s, retour en Irlande, (St Michael’s, est accessoirement le nom de l’un des hôpitaux que Flann O’Brien fréquentera à la fin de sa vie), Sarsfield Road, près de Kilmainham, périphérie de Dublin.

5 1917 Strabane Ballycolman Lane Bridge End.

6 1920 Tullamore Cappencur, Daingean Road (déménagement toujours dû à la poursuite de la carrière du père d’O’Brien, promu permanent surveyor aux douanes).

7 1923 Dublin 2 Herbert Place.

8 1927 Dublin 4, Blackrock, Avoca Terrace (dernière demeure commune partagée par Brian et le reste de la famille O’Nolan, occupée jusqu’en 1953. Le père de Brian y décède en 1937).

9 1927 Premier voyage en voiture avec son père et ses frères Ciarán, Fergus, Gearóid dans le Gaeltacht, Co. Donegal.

10 1929 (Été) Voyage de Glenmalure, Co. Wicklowjusqu’à Gortahork (Co. Donegal), à bicyclette, via Bundoran, accompagné de son frère Ciarán et de ses amis Richard McManus, et Thomas Kenny.

11 1929 Arrivée à UCD, Dublin 2 en tant qu’étudiant en lettres et langues (gaélique et anglais).

12 1933-1934 (Décembre à juin ?) Probable séjour en Allemagne (Berlin, Cologne selon les auteurs).

13 1934 Dernière année à UCD, soutient son MA sous la direction d’Agnes O’Farrelly, en poésie irlandaise.

14 1935 Début de sa carrière de fonctionnaire (Gouvernement Local, Custom House, en face de George’s Quay, sur la Liffey), Dublin.

15 1937 Mort de son père Michael Victor dans la maison de Blackrock, Avoca Terrace.

16 1939 Succès critique à Dublin après la publication de Swim-Two-Birds par Longmans, Londres.

17 1940 – Rejet du Troisième policier par la même maison d’éditions (événement qui semble crucial).

18– (4 octobre) Commence la rédaction de rubriques pour l’Irish Times, (Westmoreland Street, Dublin 2), tâche qu’il poursuivra avec plus ou moins de régularité jusqu’à sa mort.

19 1941 Publication à Dublin de An Béal Bocht.

20 1944 (Juillet, août) Voyage hors d’Irlande, (assez rare pour être signalé) à New York, USA.

21 1947-1949 Période la plus mobile de la vie de Brian O’Nolan, voyages d’ordre professionnel au Royaume-Uni et sur le continent notamment en France, Paris.

22 1947 Accident de voiture relativement grave, fractures multiples à la jambe, Dublin.

23 1948 Mariage avec Evelyn McDonnell à Rathmines, Dublin.

24– Voyage de noces au Glen of the Downs Hotel, (nord du Co. Wicklow).

25– Déménagement à Merrion Avenue, toujours à Blackrock, Dublin (sud).

26 1949 Second et dernier voyage à New York (probablement lié à l’édition américaine de Swim-Two-Birds).

27 1953 (20 février) Après 18 ans 7 mois 21 jours de bons et loyaux services, cliché certainement inadapté pour restituer la réalité confl ictuelle de sa carrière, quitte la fonction publique irlandaise.

28 1956 – Déménagement pour occuper une autre maison avec Evelyn à Belmont Avenue, Donnybrook, (Dublin 4).

29– Les hospitalisations se font plus fréquentes (Lucan nursing home, ouest de Dublin, St Michael’s Hospital, Dún Laoghaire, St Vincent’s Hospital, Dublin).

30– Décès de sa mère Agnes O’Brien née Gormley (Dublin).

31– Décès de son ami d’enfance Richard (« Dick ») MacManus.

32 1957 (Janvier) H ospitalisation.

33 1960 Dernier déménagement : Waltersland Road, Stillorgan (Dublin sud), multiplication des problèmes de santé, fracture au coccyx, blessure à l’œil.

34 1963 Retrouvé dans le coma sur la voie publique à Dublin, cheville fracturée, hospitalisation à St Michael’s, Dún Laoghaire, (partie côtière du Sud-Est de Dublin).

35 1964 – Hospitalisations à Grangegorman (cures de désintoxication supervisées par le Dr John Dunne).

36– (Été) Dernier voyage d’importance avant sa mort, en automobile avec son frère Kieran (Ciarán en gaélique) à Strabane sa ville natale. Le schéma circulaire une nouvelle fois illustré par les données biographiques de Brian O’Nolan.

37 1965 (Septembre) Diagnostic cancéreux confi rmé, (cavités nasales, cervicales touchées), Dublin.

38 1966 (1er avril) décès à l’hôpital d’un cancer généralisé, Dublin (Dublin et non Strabane, la spirale supplante le cercle, la répétition se fait avec une différence).

39On le voit clairement les toponymes qui reviennent le plus souvent sont Strabane, Blackrock, Dublin et UCD. Brian O’Nolan passa la quasi totalité de sa vie à graviter autour de ces endroits. Sa vie finit par un rétrécissement singulier de son champ d’exploration quotidienne : le pub et le lit de sa chambre d’hôpital. On peut dire que le mouvement de son œuvre accompagne en grande partie celui de son existence.

  • 1 Littéralement : « Nous ne savons rien pas même si nous savons quelque chose ou rien. » Métrodore fu (...)

Ουδειζ ημωυ ουδευ, ουδʹ αυτο τουτο ποτεπου οιδαμευ η ουκ οιδαμευ.
Paroles prêtées à Métrodore1 de Lampsaque, ive siècle avant notre ère.

Notes

1 Littéralement : « Nous ne savons rien pas même si nous savons quelque chose ou rien. » Métrodore fut un philosophe disciple d’Épicure. Il est cité par Raymond Queneau dans Les Derniers Jours, op. cit., p. 149. Ce roman offre de nombreuses similitudes avec Swim-Two-Birds, notamment l’inscription facétieuse et érudite d’une citation grecque antique (Swim-Two-Birds, p. 7).

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540