Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mobilités et modes de vie

 | 
Philippe Gerber
, 
Samuel Carpentier

Table des matières

Dominique Desjeux

Avant-propos

Philippe Gerber et Samuel Carpentier

Introduction

LES MOBILITÉS SPATIALES : ENTRE INJONCTION, STRATÉGIES ET MESURES
MOBILITÉS QUOTIDIENNE ET RÉSIDENTIELLE, UN CORPUS PLURIDISCIPLINAIRE NÉCESSAIRE
PLAN DE L’OUVRAGE ET CONTRIBUTIONS
MODES DE VIE ET CONSTRUCTION DE L’HABITER
PRATIQUES DE MOBILITÉS, ANCRAGE RÉSIDENTIEL ET VULNÉRABILITÉ SOCIALE
L’ÉLOIGNEMENT RÉSIDENTIEL : ENTRE DÉSIRS ET CONTRAINTES

Première partie. Modes de vie et construction de l'habiter

Marie-Paule Thomas, Luca Pattaroni et Vincent Kaufmann

Modes de vie, mobilité et organisation quotidienne des familles : quelles relations avec les choix résidentiels ?

MODES DE VIE ET CHOIX RÉSIDENTIELS
Cadre théorique
Méthodologie
LA MULTIPLICATION DES SPHÈRES D’ACTIVITÉ DES FAMILLES : LES RESSOURCES SOLLICITÉES PAR LES FAMILLES POUR MIEUX PROGRAMMER
La localisation résidentielle comme ressource
L’importance du recours à l’automobile
Autonomie des enfants et accessibilité en transports publics
LES MODES DE VIE RÉSIDENTIELS ET LEUR TRADUCTION EN TERMES DE MOBILITÉ QUOTIDIENNE
Les citadins engagés (13 %)
Les communautaristes (17 %)
Les bourgeois (21 %)
Les citadins individualistes (15 %)
Les indifférents (13 %)
Les champêtres ancrés (11 %)
Les paisibles (10 %)
MODES DE VIE RÉSIDENTIELS ET MOBILITÉ QUOTIDIENNE
POLITIQUE DE TRANSPORT ET SÉGRÉGATION SPATIALE DES MODES DE VIE
CONCLUSION
Denis Martouzet

Mobilités résidentielles, parcours professionnels et déplacements quotidiens : spatialités emboîtées et construction de l’habiter

ÉLÉMENTS DE CADRAGE DE LA RECHERCHE : « MAIS… QU’EST-CE QUE VOUS FAITES LÀ ? »
Les liens de co-construction de la spatialité et de l’habiter : entre affectivité et utilité
Aspects méthodologiques
LA PLACE DES DEPLACEMENTS LIES AU TRAVAIL DANS L’HABITER DE L’INDIVIDU
Importance quantitative et diversité des déplacements liés au travail
Analyse des propos recueillis : une pauvreté qualitative des références aux déplacements liés au travail
Interprétation : affectivité et liberté
CONCLUSION

Deuxième partie. Pratiques de mobilités et vulnérabilité sociale

Frédéric Leray et Raymonde Séchet

Les mobilités sous contraintes des mères seules avec enfant(s) : analyse dans le cadre de la Bretagne (France)

DES MÈRES SEULES DANS UN ESPACE DE VULNÉRABILITÉ
Des familles monoparentales plus nombreuses et toujours vulnérables
L’étude des mobilités résidentielles et quotidiennes des mères seules en Bretagne
DES SITUATIONS ET PARCOURS RÉSIDENTIELS FRAGILISÉS
Une forte présence des mères seules avec enfants dans le parc social
Les ruptures familiales : un moment charnière dans les parcours résidentiels des mères seules avec enfants
La fréquence des parcours résidentiels régressifs
FAIRE FACE EN SOLO : LES MOBILITES QUOTIDIENNES COMME REFLET D’ARBITRAGES ENTRE TRAVAIL ET ENFANTS ?
Les déplacements sous contrainte pour le travail et les enfants
La voiture, les amis, la famille comme ressources pour se déplacer
La restriction des réseaux sociaux et la rétraction des espaces de vie
CONCLUSION
Joël Meissonnier

Pratiques de l’espace urbain par les jeunes en situation de précarité dans trois « quartiers » d’Istanbul un « repli » à considérer selon l’histoire résidentielle ?

JEUNESSE ET MOBILITE QUOTIDIENNE : DES DONNEES PROBLEMATIQUES
TROIS TERRITOIRES DIFFEREMMENT ACCESSIBLES
UNE MEME ENVERGURE LIMITEE DES EXPLORATIONS URBAINES DES JEUNES
TROIS FORMES DE REPLI
Tarlabaşı : un repli sécuritaire
Gazi : un repli fondateur
İstasyon Mahallesi : un repli communautaire
TROIS REPLIS LIÉS À TROIS TEMPORALITÉS RÉSIDENTIELLES ?
CONCLUSION
Nicolas Oppenchaim

Des modes d’habiter propres à la ségrégation résidentielle ?

Le cas des adolescents de zones urbaines sensibles franciliennes

SUR QUELLES DONNÉES NOUS APPUYONS-NOUS ?
TROIS GRANDS RAPPORTS AU QUARTIER DE RÉSIDENCE
UNE COHÉRENCE DES PRATIQUES DE MOBILITÉ AUTOUR DE SIX DIMENSIONS
CINQ GRANDS MODES D’HABITER DES ADOLESCENTS DE ZUS
Les « adolescents du quartier »
Les « passionnés »
Les « flâneurs »
Les « flâneurs exclusifs »
Les « encadrés à faible mobilité »
CONCLUSION

Troisième partie. L'éloignement résidentiel : entre désirs et contraintes

Sonia Chardonnel, Sylvie Duvillard, Anne Sgard et al.

Devenir propriétaire loin des métropoles : entre contraintes de mobilité et choix de vie

DE LA RÉALITÉ AU PLAISIR : LES RESSORTS DES ARBITRAGES
Dynamiques des territoires et pratiques de mobilité dans des territoires non métropolitains, une approche globale
Comprendre le choix d’une maison : aborder l’acquisition comme un événement…
… et se centrer sur l’individu qui arbitre
Devenir propriétaire en Ardèche : plaisir et réalité
L’OBJECTIF MÉTHODOLOGIQUE : INTERROGER DES FAMILLES QUI ACHÈTENT EN ARDÈCHE
Contexte de terrain : des espaces faiblement polarisés
Contexte de connaissance : des transactions immobilières significatives
Échantillonnage et entretiens semi-directifs pour une démarche exploratoire
CHOISIR SA MAISON : UN CHOIX DE VIE QUE L’ON DÉCLINE AU QUOTIDIEN
Choisir sa maison…
… le choix d’une vie
… décliné au quotidien
ÉLÉMENTS DE CONCLUSION
Magali Pierre

Le double habitat, une solution résidentielle sous contraintes matérielles

MÉTHODE D’ENQUÊTE ET POPULATION APPROCHÉE
LA DIMENSION FAMILIALE : LES RESSOURCES FAMILIALES AU CŒUR DU DOUBLE HABITAT
Les actifs : le double habitat pour sauver la famille ?
Les retraités : rester au cœur du réseau familial
LA DIMENSION DE L’ACTIVITÉ : LE DOUBLE HABITAT COMME RESSOURCE
Les actifs : un double habitat commandé par des raisons professionnelles
Les retraités : le double habitat comme occasion d’activités spécifiques à chacun des membres du couple
LA DIMENSION MATÉRIELLE : LE DOUBLE HABITAT COMME CONTRAINTE EN TERMES DE RÉSIDENCE ET DE MOBILITÉ ?
Les actifs : gérer l’intermittence résidentielle
Les retraités : gérer le dédoublement résidentiel
CONCLUSION
Xavier Desjardins

L’énergie : une menace pour la vie périurbaine ?

Une enquête dans les périphéries de l’Île-de-France

UNE VULNÉRABILITÉ ÉNERGÉTIQUE DES PÉRIPHÉRIES URBAINES ?
DEUX VILLAGES CONTRASTÉS, AUX MARGES DE L’ÎLE-DE-FRANCE
LE CHOIX DES FAIBLES DENSITÉS
UN MODE DE VIE MENACÉ ?
SE DÉPLACER MOINS OU AUTREMENT ?
LA MAISON, UNIVERS DES ACCOMMODEMENTS POSSIBLES
CONCLUSION : UN ANCRAGE PÉRIURBAIN RENFORCÉ ?
Gabriel Dupuy

Postface