Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Virginia Woolf. Le pur et l'impur

 | 
Christine Reynier
, 
Catherine Bernard

Les auteurs

Texte intégral

1Frédérique Amselle : actuellement Attachée d’Enseignement et de Recherche à l’IUT de Reims, Frédérique Amselle prépare une thèse de doctorat sur les écrits intimes de Virginia Woolf.

2Catherine Bernard : Professeur de littérature britannique et d’esthétique à l’Université de Paris 7. Elle consacre ses travaux de recherche au Modernisme anglais ainsi qu’à la fiction et aux arts plastiques britanniques contemporains. Outre de nombreux articles, elle a publié un essai sur l’œuvre du romancier Graham Swift, La Parole chronique, Presses Universitaires de Nancy, 1991, une lecture de Jane Austen, Pride and Prejudice. Dans l’œil du paradoxe, Paris, Ellipses, 2000 ainsi qu’un essai sur The Waves en collaboration avec Christine Reynier. Elle est membre du comité éditorial de The European Journal of English Studies.

3Françoise Bort : Maître de Conférences à l’Université de Marne-La-Villée. Après une thèse sur la romancière Rosamond Lehmann, elle oriente ses recherches vers la littérature britannique de l’entre-deux-guerres.

4Charlotte Bosseaux : Étudiante à University College London (Londres) où elle effectue un PhD en littérature comparée sur les traductions françaises de deux romans de Virginia Woolf : The Waves et To The Lighthouse.

5Mary-Ann Caws : « Distinguished Professor » de littérature anglaise, française et de littérature comparée à l’institut de recherche de l’Université de New York. Elle a publié de très nombreux ouvrages sur le Bloomsbury Group et sur la littérature et les arts plastiques du début du xxe siècle. Ses essais les plus récents sont ; Virginia Woolf : Illustrated Lives, Bloomsbiry and France. Elle a réuni plusieurs volumes d’articles dont : Manifesto : A Century of Isms, Surrealist Painters and Poets et Vita Sackville-West : Selected Writings. Elle a aussi réalisé de nombreuses traductions parmi lesquelles : Mallarmé in Prose ou Ostinato, de René-Louis Des Forets.

6Chantal Delourme : Professeur à l’Université de Paris X – Nanterre. Elle travaille sur la fiction du xxe siècle, dans le domaine anglo-saxon et a publié des articles sur Virginia Woolf, Katherine Mansfield, Jean Rhys, Salman Rushdie. Elle vient de faire paraître, dans la collection Marque-Page qu’elle dirige avec Françoise Sammarcelli, aux Éditions Ellipses, une monographie consacrée au roman To the Lighthouse de Virginia Woolf (Les Arabesques du sens).

7Christine Froula : Professeur de littérature comparée et d’études féministes à Northwestern University. Elle a publié des livres et des articles sur la littérature et les arts plastiques de la période moderniste, sur la théorie féministe et la question de la sexuation, parmi lesquels To Write Paradise : Style and Error in Pound’s Cantos (Yale, 1984) et Modernism’s Body : Sex, Culture, and Joyce (Columbia, 1996). Ses travaux sur Woolf incluent des articles sur The Voyage Out, Woolf et Shakespeare, Three Guineas, Jacob’s Room et Mrs Dalloway. Elle travaille actuellement à la rédaction d’un livre intitulé Virginia Woolf and the Adventure of Modernity : Toward New Lands, New Civilizations.

8Denise Ginfray : Maître de Conférences à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne où elle enseigne principalement la littérature de langue anglaise. Ses recherches concernent l’œuvre de Woolf et plus largement la modernité littéraire en Angleterre et aux États-Unis, en particulier Gertrude Stein et Edith Wharton. Ses différentes publications, comme ses travaux en cours – notamment une monographie sur Edith Wharton – privilégient une lecture critique des œuvres fondée sur le structuralisme et le post-structuralisme.

9Elena Gualtieri : Maître de Conférences à l’Université du Sussex. Elle a publié de nombreux travaux sur l’œuvre de Virginia Woolf critique littéraire et observatrice de la société contemporaine. Son ouvrage Virginia Woolf’s Essays : Sketching the Past, paru en 2000, a rencontré un accueil international enthousiaste. Son prochain ouvrage sera consacré à la photographie moderniste. Elle prépare aussi une traduction des essais italiens d’Ezra Pound.

10Adolphe Haberer : Professeur émérite à l’Université Lumière – Lyon 2. Spécialiste de poésie moderne et de poétique, il est l’auteur de Louis MacNeice, l’homme et la poésie (Presses Universitaires de Bordeaux, 1986), de La Lyre du larynx (Didier Erudition, 1998) et de nombreux articles consacrés à la poésie, notamment à Yeats, MacNeice, Dylan Thomas, Philip Larkin, Ted Hughes et Seamus Heaney. Il est président d’ESSE (European Society for the Study of English).

11Catherine Lanone : Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Sèvres, Catherine Lanone est Professeur à l’Université de Toulouse II. Elle est l’auteur de deux ouvrages, E.M. Forster : odyssée d’une écriture, et Wuthering Heights : un vent de sorcière, et d’articles sur le gothique, Thomas Hardy, E.M. Forster et Virginia Woolf.

12Liliane Louvel : Professeur à l’Université de Poitiers. Elle travaille sur la littérature britannique du vingtième siècle et en particulier sur les rapports entre texte et image. Elle a publié L’Œil du texte, Toulouse, PUM, 1998, Oscar Wilde, The Picture of Dorian Gray, Le double miroir de l’art, Paris, Ellipses, 2000, Texte/image, Images à lire, textes à voir, Presses Universitaires de Rennes, 2002.

13Sophie Marret : Ancienne élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, professeur agrégée d’anglais, Sophie Marret exerce actuellement les fonctions de Professeur de littérature anglaise à l’Université Rennes 2. Ses travaux portent sur l’articulation entre psychanalyse et littérature, notamment sur Lewis Carroll, Virginia Woolf et la littérature fantastique.

14Josiane Paccaud-Huguet : Professeur de littérature anglaise à l’Université Lumière-Lyon 2. Elle a publié de nombreux articles, en France et dans des revues à l’étranger, sur les écrivains de la tradition moderniste anglo-saxonne (J. Conrad, D. H. Lawrence, V. Woolf, James Joyce, K. Mansfield, Malcolm Lowry). Elle est l’auteur d’un ouvrage sur D. H. Lawrence (Women in Love : de la tentation perverse à l’écriture, Grenoble, ELLUG, 1991) ; elle a co-édité plusieurs recueils collectifs de poétique infléchie par l’orientation lacanienne (De la littérature à la lettre en 1998, Etudes de Poétique en 2001, aux Presses Universitaires de Lyon) et prépare actuellement un ouvrage intitulé Esthétique et Ethique de la lettre.

15Nathalie Pavec : Ancienne élève de l’École Normale Supérieure et agrégée d’anglais, Nathalie Pavec enseigne actuellement à l’Université Paris XII – Val de Marne et prépare un doctorat sur les modalités de l’espace dans l’œuvre romanesque de Virginia Woolf.

16Frédéric Regard : Professeur de littérature britannique à L’École Normale Supérieure des Lettres et Sciences Humaines de Lyon. Il a dirigé plusieurs ouvrages, dont les plus récents sont La Biographie littéraire en Angleterre (xviie-xxe siècles), Publications de l’U. de Saint-Étienne, 1999, et L’Autobiographie littéraire en Angleterre (xviie-xxe siècles), Publications de l’U. de Saint-Étienne, 2000. Il est également l’auteur d’ouvrages personnels sur William Golding, Saint-Étienne, 1990, sur George Orwell, Paris, Gallimard, 1994, ainsi que d’une Histoire de la littérature anglaise, Paris, PUF, 1997, rédigée en collaboration. En 2002, Frédéric Regard publiera L’Écriture du féminin en Angleterre. Perspectives Postféministes, aux Presses Universitaires de France et La Force du féminin sur trois essais théoriques de Virginia Woolf, Paris, La Fabrique.

17Floriane Reviron : Maître de Conférence à l’Université de Bourgogne. Elle est l’auteur d’une thèse sur la nouvelle biographie moderniste et s’intéresse à l’émergence de l’écriture féminine ainsi qu’à l’articulation entre la littérature victorienne et le Modernisme. Elle a publié plusieurs articles sur Virginia Woolf.

18Christine Reynier : Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay- aux-Roses, agrégée d’anglais, Christine Reynier est Professeur de littérature britannique contemporaine à l’Université Paul Valéry – Montpellier III. Auteur d’une thèse sur les romans de Virginia Woolf, elle a publié, en collaboration avec Catherine Bernard, un ouvrage sur The Waves, Paris/Didier Erudition, 1995, ainsi que de nombreux articles sur les romans et nouvelles de Virginia Woolf. Depuis 1996, elle anime avec Catherine Bernard, la Société d’Études Woolfiennes.

19Michèle Rivoire : Maître de Conférences à l’Université Jean Monnet de Saint- Etienne, Michèle Rivoire a consacré sa thèse à l’étude du poète-peintre anglo-gallois David Jones, sous le titre La Place de l’Autre-mort. Elle a notamment publié sur les poètes : David Jones (à propos de sa poésie, de sa peinture et de ses inscriptions peintes), Ted Hughes et Paul Muldoon. Elle a également écrit sur Virginia Woolf, Katherine Mansfield et Jean Rhys, en ce qui concerne la fiction ; sur Harold Pinter, en ce qui concerne la poétique du théâtre.

20Pierreric Villeneuve : Docteur en Sémiologie et spécialiste du Modernisme anglais. Il a publié de nombreux articles sur Virginia Woolf dans des revues et des ouvrages collectifs tant en Europe qu’Outre-Atlantique. Il s’intéresse à l’autobiographie, et plus particulièrement, à la forme épistolaire dans ses rapports avec la fiction. Il vient de terminer la rédaction d’un ouvrage intitulé Virginia Woolf et la lettre du quotidien. Il est actuellement responsable de la formation en langue anglaise au Gouvernement du Québec.

© Presses universitaires de Rennes, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable