Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Martin Amis

 | 
Anne-Laure Fortin-Tournès

Introduction. Martin Amis contre la mélancolie postmoderne

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’œuvre de fiction de Martin Amis, qui commence au début des années 70 (The Rachel Papers, son premier roman, date de 1973), prend place dans un débat concernant la relation du monde aux signes et la possibilité pour le sujet de représenter à la fois ce qui est hors de lui et ce qui est en lui. Elle pose la question de la capacité qu’a l’écrivain de construire du sens à la fin du xxe siècle. Cette question est celle-là même que pose le discours postmoderne élaboré par la littérature contemporaine et la critique qui s’y rapporte1. Ce discours affirme, dès les années 50, que l’homme est entré dans une nouvelle épistémè ayant pour dominante le doute radical et généralisé quant au savoir et à l’être2. Dans le feu d’artifice de définitions du postmodernisme, en particulier après les années 70 où l’on assiste à une prolifération de discours parfois contradictoires, il convient de prendre quelques précautions méthodologiques si l’on veut y voir clair, et de partir d’un dénominateur commun ...

© Presses universitaires de Rennes, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable