Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les habitants : acteurs de la rénovation urbaine ?

 | 
Didier Desponds
, 
Elisabeth Auclair
, 
Pierre Bergel
, 
et al.

Table des matières

Première partie. Approche historique et mise en perspective internationale

Hervé Vieillard-Baron

Les habitants au centre des projets urbains ?

DES HABITANTS CONSIDÉRÉS COMME « EXPERTS D’USAGE » ?
LES QUARTIERS SENSIBLES, CIBLES PRIVILÉGIÉES DES INJONCTIONS RÉGLEMENTAIRES
LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES AU REGARD DES EXPÉRIENCES ÉTRANGÈRES
DES EXIGENCES À PROLONGER ET À MODULER
Thibault Tellier

Les habitants : acteurs de la rénovation urbaine ?

Enjeux et temporalités historiques à la fin des trente Glorieuses

INTRODUCTION
GENÈSE ET PERSPECTIVE DES PROJETS DE RÉNOVATION URBAINE
L’état du logement au mi-temps des Trente Glorieuses
Rénover l’habitat ancien au cours des années 1960
RÉHABILITER LES GRANDS ENSEMBLES AU COURS DES ANNÉES 1970
La définition des opérations Habitat et vie sociale
Une portée limitée
LA PARTICIPATION : UNE CONTRIBUTION NON NÉGLIGEABLE À LA RÉFORME DE L’ACTION PUBLIQUE AU COURS DES ANNÉES 1970
L’affirmation du thème de la participation
UN NOUVEL ÉLAN POUR LES GRANDS ENSEMBLES AINSI QUE POUR L’HABITAT ANCIEN
CONCLUSION
Didier Desponds

Rénover la ville avec ses habitants : l’émergence hésitante d’un paradigme européen ?

LES AXES DE LA DÉMARCHE COMPARATIVE ENTRE L’ALLEMAGNE, LA FRANCE, LES PAYS-BAS ET LE ROYAUME-UNI
La nécessité d’évaluer des convergences et des divergences
Les incertitudes d’une approche comparative
QUELLES JUSTIFICATIONS À L’ENGAGEMENT DES OPÉRATIONS DE RÉNOVATION URBAINE ?
Agir pour transformer le tissu urbain
Agir pour dynamiser le tissu économique
Promouvoir des formes de mixité
Favoriser la participation des habitants
Les habitants : acteurs « faibles » au sein d’un jeu complexe ou acteurs oubliés ?
CONVERGENCE OU DIVERGENCES, PAR-DELÀ LES NUANCES SÉMANTIQUES ?
Comment cibler les territoires où lancer les opérations de rénovation urbaine ?
Quel rôle octroyer aux habitants ?

Deuxième partie. Les quartiers de la rénovation : patrimoine, mémoires, lieux de vie

Vincent Veschambre

« Défense de l’habitat social » versus « patrimoine » : deux registres d’argumentation contre les démolitions qui ne convergent pas

INTRODUCTION : DEUX POSITIONS DE PRINCIPE POUR CONTESTER LES DÉMOLITIONS
DES OPPOSITIONS DIFFUSES À LA POLITIQUE DE DÉMOLITION DANS LES GRANDS ENSEMBLES
Des contestations surtout visibles en Île de France
Un argumentaire axé sur l’attachement au quartier et l’accès au logement social
Une référence discrète à la qualité du bâti
Conclusion
DE RARES MOBILISATIONS METTANT EN AVANT LE CARACTÈRE PATRIMONIAL DES GRANDS ENSEMBLES
Une reconnaissance patrimoniale par le haut qui n’empêche pas les démolitions
Quelques mobilisations patrimoniales réussies sans véritable convergence avec les questions de logement
CONCLUSION
« Paris : HLM en friche dans le ghetto des riches »
Anne Hertzog

Habiter la ville en transformation

Rénovation urbaine et mobilisation habitante à Vitry sur Seine. Art, mémoire et activisme urbain

Introduction
LA DOCTRINE DE LA RÉNOVATION URBAINE À VITRY-SUR-SEINE : RELOGEMENT, RÉPARTITION, MIXITÉ
Une ville inscrite dans les enjeux de l’aménagement métropolitain
Les orientations de la politique de rénovation urbaine : l’impératif de mixité
Le quartier du Coteau-Malassis : lieu d’accueil « emblématique » des opérations de relogement
« WELCOME », MAIS PAS TROP NOMBREUX : INFLEXIONS ET AMBIGUITÉS D’UNE MOBILISATION HABITANTE FACE AUX ENJEUX DE LA RÉNOVATION URBAINE
Mobilisation habitante et construction socio-spatiale de la singularité
La cristallisation de l’imaginaire du quartier autour de valeurs renouvelées
Un discours « insoutenable » sur la ville ? Inflexions et ambiguités du discours sur la mixité urbaine
FACE À LA RÉNOVATION, RENDRE LA VILLE À SES HABITANTS ? RENÉGOCIER SA PLACE DANS LA VILLE EN TRANSFORMATION
L’activisme associatif mis en scène
L’art d’occuper la ville : le Sentier des arts comme co-construction de la ville
Renégocier sa place en tant qu’acteur de la ville dans un contexte de participation habitante accrue
CONCLUSION : LA RÉNOVATION URBAINE ENTRAINE-T-ELLE LA DÉFENSE D’UN MODÈLE D’URBANITÉ ET DE CITADINITÉ, SYNONYME DE FRAGMENTATION ?
Élizabeth Auclair

Artistes, habitants et démolition : le rôle des projets culturels dans la rénovation urbaine

LA CULTURE DANS LA POLITIQUE DE LA VILLE : UN VÉRITABLE OUTIL DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL DES QUARTIERS
Quels acteurs, pour quelle culture ?
LA CULTURE DISPARAÎT DES CUCS… MAIS RÉAPPARAÎT DANS LES PRU
Des préoccupations urbanistiques avant tout ?
Les actions artistiques et culturelles au service de la rénovation urbaine
LES INTERVENTIONS ARTISTIQUES ET CULTURELLES ET LEURS PARADOXES
Diverses finalités explicites… ou sous jacentes
Permanences et spécificités des projets
L’ambiguïté des projets mémoriels
CONCLUSION

Troisième partie. Pratiques et enjeux de la rénovation urbaine : rôle des habitants et effets de contexte

Solène Gaudin

Concerter et décider : cherche habitants désespérément

Vers une politique de rénovation urbaine « post-discursive » ?

LES CADRES DE LA CONCERTATION, OUTILS ET PRATIQUES
Rénovation urbaine et participation, un contexte institutionnel flou
Lorient, un site expérimental de la politique de la ville
Participer ou concerter, les sujets de la mobilisation
UNE DIVERSITÉ DES APPROCHES À VISÉE CONCERTATIVE AU SEIN DU PRU
Projet de quartier ou projet urbain global ?
Quelles « pratiques participatives » (Marc, 2001) ?
Les stratégies d’implication des habitants dans le projet, l’exemple du projet Marienne
DES EXPÉRIENCES AUX EXPRESSIONS TERRITORIALES DE LA CONCERTATION, VERS DES STRATÉGIES POSTDISCURSIVES ?
Habitant-usager, habitant-expert ?
Discours, justifications et légitimités, vers l’hypothèse d’une « politique urbaine post-discursive »
CONCLUSION
Maria Castrillo et Elena Castrillo

Réhabilitation et rénovation urbaine en Espagne : des habitants aux rôles très divers

QUELS HABITANTS POUR QUELLE RÉNOVATION URBAINE ? ARI ET ARU DANS LES POLÍGONOS DE COPROPRIÉTÉS
L’ARI, UN PROGRAMME DE RÉNOVATION URBAINE QUI NE PREND EN COMPTE QUE LES PROPRIÉTAIRES TROIS ÉTUDES DE CAS
Le pouvoir des copropriétaires mis en question : analyse du cadre normatif des ARI sur les polígonos de viviendas de la région Castilla y León
Les habitants, les résidents et les propriétaires dans la genèse et le développement de l’ARI Barrio de la Rondilla à Valladolid
PLACE DES HABITANTS DANS LE PROJET ARU DE LA CITÉ 29 DE OCTUBRE DE VALLADOLID
CONCLUSION
Ferdinando Fava

« Rénover » du dedans ou de l’Agency des habitants

Le cas de la ZEN de Palerme (Sicile)

INTRODUCTION
« RENOUVELLEMENT », « PARADIGME », « AGENCY » QUEL USAGE DES MOTS ?
LES HERMÉNEUTIQUES DE LA ZEN
Lecture « médiatique » et lecture « savante » des formes de l’habiter
L’appréhension de l’initiative des résidents
Les effets des interprétations
L’INITIATIVE INDIVIDUELLE DES RÉSIDENTS
Resituer les formes de l’habiter
La narration de l’agency : habiter pour bâtir
CONCLUSION
Pierre Bergel et Brahim Benlakhlef

Qui se soucie des habitants ?

Modernisation urbaine et délogements de quartiers informels. Le cas de Constantine (Algérie) : 2008-2011

INTRODUCTION
LE PROJET URBAIN CONSTANTINOIS : UNE PRIMAUTÉ DONNÉE AUX INFRASTRUCTURES
Moderniser pour ouvrir à l’automobile
La vallée du Rhumel, un espace à enjeux.
Le rôle central du Wali
UN PROJET URBAIN SOUS INFLUENCE : MODÈLES, ALIBIS, DÉCLENCHEURS
Des modèles extérieurs
Une légitimité octroyée par Alger
Un workshop international
La nouvelle ville, un potentiel qui permet de libérer les espaces centraux
DÉMOLITIONS ET CONFLITS
L’ampleur des démolitions
Un conflit à la géométrie complexe
Des habitants délogés pour rien ?
CONCLUSION

Quatrième partie. Regards et voix croisés sur l'habitat social et la rénovation urbaine

Sylvie Brodziak

Conte beauvaisien contemporain : L’ANRU et la Tour Harmonie du quartier Saint Jean

RÉNOVATION ET CITÉ IDÉALE
DU DIALOGUE ET DE LA MÉMOIRE COMME OUTILS DE LA RÉNOVATION
CONCLUSION
Sandrine Vivier

Implantation d’un collectif d’artistes, dans un quartier en Opération de Renouvellement Urbain

(Témoignage, photographies et vidéogrammes)

« LOST EN GONESSE » (ART VIDÉO, 90’, DV, COULEUR, 4/3, FONDATION ROYAUMONT, 2002-2003)
« MADE IN GONESSE » (ATELIER MODE, 100 TRANSITIONS, 2003)
« THIS IS MY FAVORITE BEACH » (ATELIER VIDÉO-DANSE, 100 TRANSITIONS, 2004)
« JE TOURNE EN ROND » (CLIP, 4’, DV, 16/9, 100 TRANSITIONS, 2004)
« ON A VOLÉ LES BALCONS » (EXPOSITION, FONDATION ROYAUMONT, 2005)
« 1001 FACES » (FRESQUE, 100 TRANSITIONS, 2004-2005)
« MIRAGE 747 » (INSTALLATION, VILLE DE GONESSE, 2006)
« LES COMTES DE RICHMANBOURG » (FICTION, 64’, DV, COULEUR, 16/9, 100 TRANSITIONS, 2005-2006)
« DANS LA CAMPAGNE MOUILLÉE » (FICTION, 48’, DV, COULEUR, 16/9, 100 TRANSITIONS, 2007-2009)
SITE INTERNET & SÉRIE WEB (PROJETS EN COURS, 100 TRANSITIONS, 2011-2014)
REFLEXIONS PERSONNELLES A PROPOS DE LA RESIDENTIALISATION DU QUARTIER SAINT-BLIN
Maurice Blanc

Les habitants : acteurs ou spectateurs de la rénovation de leur quartier ?

LES HABITANTS
Habiter et résider ?
Habitants et/ou citoyens ?
Les habitants, une communauté de quartier ?
LES HABITANTS : ACTEURS, SPECTATEURS, COPRODUCTEURS ?
Acteurs et spectateurs
Les habitants, l’action et la décision
Les habitants : acteurs de leur quartier ou de la ville ?
RENOVATION, REHABILITATION ET RENOUVELLEMENT URBAIN
Petite comparaison internationale de la rénovation urbaine
Les oppositions à la démolition
Vers l’émergence d’un modèle européen de rénovation urbaine ?
LES ARTISTES : DES ACTEURS DE LA RENOVATION URBAINE ?
Le regard des chercheurs
Le regard des artistes
CONCLUSION : L’ART, LA CULTURE ET LA RENOVATION URBAINE, UN CHANTIER DE RECHERCHE ?
 

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable