Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Clown

 | 
Nicole Vigouroux-Frey

Avant-propos

Nicole Vigouroux-Frey

Texte intégral

1Au lecteur,

2Depuis que le spectacle existe, les « clowns » ont toujours fasciné les hommes, petits et grands. Pour schématiser, on pourrait dire que toute « civilisation » a forgé son « clown » dont la reconnaissance permet l’échange, le partage, la complicité du rire, du sourire, du souvenir. Imitation caricaturale de l’acteur chez les Grecs, Fou du Moyen Âge européen, il a, au fil des siècles revêtu plusieurs manteaux. Arlequin, faiseur de tours, chez les Italiens, bouffon à l’esprit caustique, à la verve redoutable dans la tradition Shakespearienne, Pierrot désolé (clown blanc de la tradition française), lourdaud mal vêtu, mal chaussé du patrimoine germanique, c’est en fin de compte à Grimaldi – premier clown de cirque au début du 19e siècle – qu’il doit d’avoir pignon sur rue.

3La galerie des clowns qui vous sont ici proposés ne nie aucunement ces héritages plus ou moins lointains. S’il a conquis tous les arts, toutes les formes de la dérision et du rire, de l’humour discret au trait d’esprit accusateur, le clown ne divertit pas seulement. Il amuse toujours, protégé par le rituel de la facétie qu’il ne tarde guère à subvertir. Ce faisant, il libère en nous une conscience collective et culturelle.

4Minutieusement élaboré, le travail du clown fait parler le corps, le geste, revendique l’outrance comme pour mieux épurer le signe. Investissant jusqu’aux modes sociaux ou artistiques les plus familiers, il affirme, au-delà des paillettes et de son éternel nez rouge, l’esprit de son siècle. Le regard du clown force nos égoïsmes, appelle le rire librement consenti, le partage d’une tendresse, d’une douleur, ne fût-ce que l’espace d’une représentation.

5Les textes rassemblés dans ce volume à l’occasion d’un colloque TASC (Technicité des Arts du Spectacle Contemporain) à l’université Rennes 2 émanent de chercheurs du monde entier (États-Unis, Royaume Uni, Japon, Bulgarie, Canada, Espagne, France). Ils évoquent la genèse du clown, ses avatars, pour mieux appréhender la diversité du spectacle, – fiction ou réalité ? – du temps présent.

© Presses universitaires de Rennes, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable