Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le travail militant

 | 
Sandrine Nicourd

Première partie. Les organisations et le travail militant

2. La construction sociale de la vocation sacerdotale

Philippe Cibois

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans certaines formes d’engagement politique, caritatif ou humanitaire, la référence à la vocation religieuse a été fréquente : on la rencontrait en particulier dans les engagements proches du parti communiste où on faisait référence à l’attitude d’oubli de soi. Les comparaisons encore utilisées aujourd’hui manifestent cependant que la vocation est considérée, dans le sens commun, comme une réalité qui conduit au désintéressement personnel mais surtout comme un attribut strictement personnel qui surdétermine l’individu. « Avoir la vocation », c’est dans le registre militant comme une propriété intime, acquise on ne sait trop comment mais qui explique les comportements de l’individu.

On voudrait ici s’inscrire évidemment en faux contre cette perspective et montrer qu’une vocation religieuse très classique, la vocation sacerdotale, n’est pas tant une affaire personnelle que collective et qui plus est, perçue comme telle par l’institution ecclésiale. Pour ce faire, nous rendrons compte ...

© Presses universitaires de Rennes, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable