Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Éléments pour une sociologie de l'enfance

 | 
Régine Sirota

Troisième partie. Enfance de la sociologie et sociologie de l’enfance

L’enfant des pères fondateurs. Analogies et apories chez Tocqueville et Durkheim

Vincenzo Cicchelli et Luana De Micco

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notre objectif est de remonter aux origines de la production sociologique sur l’enfance, par la mise en comparaison de deux auteurs du XIXe siècle, Alexis de Tocqueville et Émile Durkheim. L’un d’entre nous a déjà montré que ce siècle représente un tournant dans l’appréhension des faits familiaux et que les analyses proposées par différents auteurs de cette période constituent une véritable tradition, dont nous avons hérité (Cicchelli-Pugeault et Cicchelli, 1998). En particulier, les observateurs de l’époque se penchent sur l’étude du lien de filiation. Dans leur esprit, ce lien renvoie tout à la fois à la transmission du patrimoine, à la continuité des générations, à la perpétuation de l’esprit familial, à la subordination des jeunes à l’égard des aînés, à l’apprentissage de la discipline, de l’autorité et de la déférence. Il met en scène deux figures, le père et le fils. Le premier est considéré comme le « magistrat » de la famille, le second comme tout dévoué au respect du verbe ...

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540