Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Wikipédia, objet scientifique non identifié

 | 
Lionel Barbe
, 
Louise Merzeau
, 
Valérie Schafer

Biographie des auteurs

Texte intégral

1Ilhem Allagui est maitre de conférence à l’université américaine de Sharjah, aux émirats arabes unis. Elle s’intéresse au développement et à l’adoption des TIC dans la région arabe, ainsi qu’aux industries culturelles dans la même région. Elle dirige le Projet Internet aux émirats qui est une recherche longitudinale sur l’adoption sociale d’Internet aux émirats arabes unis.

2Lionel Barbe est maitre de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’université Paris Ouest. Ses recherches portent notamment sur les modalités de production des contenus et des connaissances sur les médias et sites collaboratifs du Web 2.0. Initiateur du projet WEUSC (Wikipédia, évaluation et usages des savoirs collaboratifs) à l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS, il s’intéresse en particulier à Wikipedia en tant qu’objet scientifique.

3Boris Beaude est chercheur au sein du laboratoire Chôros de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Avant de rejoindre l’EPFL, Boris Beaude a été Maître de conférences pendant 8 ans à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po). Ses travaux portent sur la dimension spatiale de la télécommunication et plus généralement sur le contexte spatial de l’interaction sociale. Il s’intéresse aux moyens que les individus se donnent pour maîtriser l’espace et, en particulier, à Internet comme espace singulier de la coexistence. Il a publié en 2012 Internet, changer l’espace, changer la société.

4Evelyne Broudoux est maitre de conférences en Sciences de l’information et de la communication au CNAM-Paris et membre de l’équipe de recherche DICEN. Ses travaux de recherche portent sur l’évolution des pratiques auctoriales, éditoriales et des mesures d’autorité à l’heure du web et du big data, dans les champs intéressés par la création et l’innovation.

5Antonio A. Casilli est enseignant-chercheur à Telecom ParisTech (Institut Mines-Telecom) et au Centre Edgar Morin (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris). Coordinateur de plusieurs projets de recherche sur les réseaux sociaux numériques, la santé, la vie privée et la liberté d’expression, il a mené des terrains d’enquête internationaux aux Etats-Unis, en Chine, en Russie et au Brésil. Il est notamment auteur ou co-auteur de Against the Hypothesis of the End of Privacy (Springer, 2014 ; en collaboration avec P. Tubaro et Y. Sarabi), Les liaisons numériques (Ed. du Seuil, 2010), Stop Mobbing (Derive Approdi, 2001), La Fabbrica Libertina (Manifesto, 2000).

6Dominique Cardon est sociologue au Laboratoire des usages d’Orange Labs et professeur associé à l’université de Marne-la-Vallée. Ses travaux portent sur les usages d’Internet et les transformations de l’espace public numérique. Ses recherches récentes portent sur les réseaux sociaux de l’Internet, les formes d’identité en ligne, l’autoproduction amateur et l’analyse des formes de coopération et de gouvernance dans les grands collectifs en ligne. Il conduit aujourd’hui une analyse sociologique des algorithmes permettant d’organiser l’information sur le web.

7Régine Fabri est docteur en sciences botaniques et titulaire d’un master en sciences et technologies de l’information et de la communication. Elle est responsable de la bibliothèque du Jardin botanique national de Belgique. Active sur Wikipédia depuis fin 2007, elle est l’auteur de quelque 30 000 contributions.

8Mark Graham est directeur de recherche à l’Institut Internet à Oxford, université d’Oxford. Géographe, ses travaux se concentrent sur les TIC en contexte de développement. Il travaille actuellement sur les économies du savoir en Afrique subsaharienne, les géographies d’Internet, l’information et la participation, ainsi que la consommation éthique.

9Alexandre Hocquet est Professeur des Universités à l’université de Lorraine et membre du Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie Archives Henri Poincaré. Ses travaux ont porté sur le rôle du logiciel dans l’activité scientifique, dans une perspective STS. Son autre centre d’intérêt est l’analyse de corpus de conversations en fil.

10Bernie Hogan est agrégé de recherche à l’Institut Internet à Oxford, université d’Oxford. Dans le cadre de ses recherches, il s’intéresse principalement aux relations entre l’identité en ligne et les pratiques hors ligne, notamment la personnalité et les médias sociaux, les pseudonymes, les rencontres en ligne ainsi que la représentation.

11Pierre-Carl Langlais est doctorant en sciences de l’information et de la communication. Sa thèse porte sur la rubrique boursière dans la presse quotidienne. En 2013, il a participé au projet Jourdain, consacré au journalisme de données et conçu le site projetjourdain.org. Il est administrateur sur la Wikipédia francophone et membre du collectif Savoirscom1. Il publie régulièrement des articles sur Wikipédia et les projets de libre diffusion des connaissances pour Rue89.

12Benoit Jeunier, docteur en psychologie et ingénieur en méthodes de recherche appliquées aux sciences humaines et sociales, enseigne à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education, Toulouse.

13Alexandre Moatti, ingénieur en chef au corps des Mines, est chercheur associé à l’université Paris-Denis Diderot (laboratoire SPHERE UMR 7219). Il est auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation scientifique et d’histoire des sciences et des idées, et co-auteur de divers rapports publics dans le domaine des bibliothèques numériques et de l’information scientifique et technique. Par ailleurs contributeur Wikipédia, il est membre de l’association Wikimédia France depuis 2007 (il en a été administrateur de 2008 à 2010) (biographie et publications à www.moatti.net)

14Josiane Mothe est professeur en informatique à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education de Toulouse et membre de l’IRIT, UMR 5505 CNRS. Elle dirige le groupe de recherche en Recherche et exploration d’information de l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse. Ses travaux concernent plus particulièrement la recherche d’information contextuelle en particulier dans le cadre du Web 2.0, la prédiction de requêtes difficiles, l’analyse de logs et de résultats de recherche.

15Gilles Sahut, est enseignant en information-documentation à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education de Toulouse et doctorant en sciences de l’information et de la communication au laboratoire Lerass. Ses recherches portent sur les usages et les représentations de Wikipédia ainsi que sur les règles et les pratiques liées à la citation des sources au sein de cette encyclopédie.

16André Tricot enseigne à l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education de Toulouse et est membre de l’UMR CNRS 5263 « Cognition Langues Langage Ergonomie ». Il dirige la structure fédérative de recherche « Apprentissage, Enseignement, Formation » qui regroupe une vingtaine de laboratoires toulousains. Ses recherches portent sur l›apprentissage et la recherche d›information avec les documents numériques.

17Robert Viseur, ingénieur civil et Docteur en sciences appliquées de formation, est Assistant à la Faculté Polytechnique de l’université de Mons, en Belgique, et Senior Technical Expert au CETIC (Centre d’Excellence en Technologies de l’Information et de la Communication). Il travaille principalement sur le management de l’innovation (créativité, co-création, etc.), sur la valorisation des logiciels libres et open source (modèles d’affaires, licences, etc.), sur les essaimages open source (open hardware, open data, etc.) et sur la mise en œuvre de technologies libres de traitement de l’information (extraction, traitement automatique du langage, indexation, etc.).

18Pierre Willaime est doctorant en philosophie au LHSP - Archives Henri Poincaré. Sa recherche porte sur les rapports entre les théories de la connaissance contemporaines et l’étude de communautés épistémiques en ligne (en particulier Wikipédia). Plus globalement, ses travaux s’inscrivent dans le cadre de l’épistémologie sociale goldmanienne. Il enseigne également au département de philosophie de l’université de Lorraine à Nancy.

© Presses universitaires de Paris Nanterre, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable