Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Cimade et l’accueil des réfugiés

 | 
Dzovinar Kévonian
, 
Geneviève Dreyfus-Armand
, 
Marie-Claude Blanc-Chaléard
, 
et al.

Préface

Valérie Tesnière

Texte intégral

1La publication des actes du colloque La Cimade et l’action des réfugiés : identités, répertoires d’actions et politique de l’asile, 1939-1994, qui s’est tenu en octobre 2010 à l’occasion du 70e anniversaire de la Cimade à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration et à l’Université de Paris Ouest, constitue le deuxième volume de la collection Travaux de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine aux Presses universitaires de Paris Ouest. Ce colloque est le fruit d’une collaboration scientifique de l’Université de Paris Ouest Nanterre la Défense, la BDIC, l’Institut des sciences sociales du politique, l’IDHE et la Cité elle-même.

2Dans un contexte de durcissement des politiques nationales en matière d’accueil des étrangers au moment où, en Europe, tend à se généraliser la libre circulation des citoyens membres de l’Union, l’action de la Cimade demeure exemplaire. L’actualité en fait écho régulièrement, rappelant l’engagement quotidien de ses « équipiers » auprès des migrants et soulignant, s’il en est encore besoin, son rôle essentiel d’alerte auprès des pouvoirs publics.

3À l’occasion de cet anniversaire, la Cimade a souhaité que ses archives déposées à la BDIC soient ouvertes au public. L’investissement que la BDIC a fait dans le travail de traitement archivistique en a permis une mise à disposition rapide aux chercheurs. Les communications du colloque sont le produit de premières recherches effectuées à partir de ces fonds : la variété des angles de questionnement et les résultats prometteurs, dont le lecteur pourra ici juger, montre le potentiel de ces archives pour la recherche en histoire et plus largement en sciences sociales.

4Cet ensemble exceptionnel s’intègre particulièrement bien dans les collections de la BDIC, dont la nature même facilite des confrontations et des correspondances tout à fait fécondes. La présence concomitante des archives de la Ligue des droits de l’homme par exemple, le caractère international et la profondeur du champ chronologique de sa documentation, l’appui de fonds considérables de presse ou de photographies permettent une exploitation intensifiée de ces archives.

5La participation active de la BDIC au répertoire national d’archives et de manuscrits Calames de l’Enseignement supérieur en renforce également le rayonnement. S’y ajoute un autre atout : les programmes de recherche de la BDIC en matière de constitution d’archives orales, renforcés récemment par la participation de l’établissement au Laboratoire d’excellence, Les Passés dans le présent, label national qui consacre la reconnaissance de son activité en la matière. L’établissement espère bien pouvoir associer les acteurs de la Cimade à ces programmes, tout autant que compléter les dépôts relatifs à l’action des militants pendant la guerre d’Algérie et soutenir les centres de province dans la valorisation de leurs archives. La parution des actes de ce colloque est ainsi un jalon important dans la poursuite du dialogue engagé avec la Cimade afin de faire connaître l’activité de cet organisme, devenu incontournable dans la vie politique française, et l’inscrire dans la perspective d’un partenariat avec les acteurs de la recherche.

6L’apport de la démarche historique pour comprendre le sens des engagements militants du monde contemporain trouve ici une belle démonstration de sa nécessité. Je tiens à remercier à cette occasion Marianne Amar, Marie-Claude Blanc-Chaléard, Geneviève Dreyfus-Armand et Dzovinar Kévonian, pour leur investissement, ainsi que les équipes de la BDIC, en particulier Anne-Marie Blanchenay et Gérard Petitjean.

Auteur

Directrice de la BDIC

© Presses universitaires de Paris Nanterre, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Chargement

Unavailable