Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'exécution capitale

 | 
Régis Bertrand
, 
Anne Carol

Les représentations de l’exécution

Sublime ou crime, l’exécution capitale de Delaroche à Manet

Claude Jasmin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La représentation d’exécutions capitales n’est sûrement pas une de celles qui dominent la peinture du xixe siècle. Le gros catalogue des Peintures du Musée d’Orsay, par exemple, ne livre aucune autre image que celle, attendue, d’Henri Regnault, Exécution sans jugement sous les rois maures de Grenade1. Aucun Impressionniste, y compris Edgar Degas qui présenta en 1881, à la sixième exposition du groupe, une série de portraits au pastel de criminels, ne revint sur ce thème. Pour l’historien de l’art, un tel sujet ne peut s’aborder sans un préalable embarras : et combien d’images, connues des contemporains, échappent encore à l’histoire de l’art d’aujourd’hui ?

Quels en sont les principaux dessinateurs ou peintres ? Bien entendu, l’Exécution de Maximilien, d’Édouard Manet, traverse immédiatement l’esprit, en même temps que El Tres de Mayo2 (le Trois Mai) de Goya, ou le tableau contemporain de Gérôme, l’Exécution du Maréchal Ney3. Un des atouts du catalogue de l’exposition inaugurée à Nan...

Auteur

© Presses universitaires de Provence, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540