Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'exécution capitale

 | 
Régis Bertrand
, 
Anne Carol

Les représentations de l’exécution

L’exécution dans l’opéra romantique italien

Martine Lapied

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au xixe et au début du xxe siècle l’opéra s’inscrit intimement dans la vie culturelle de la société occidentale. C’est un spectacle complet qui mêle musique, art dramatique et, le plus souvent, danse.

La musique traduit les émotions, frappe les imaginations comme l’intelligence. Elle est, selon Schoppenhauer1, « un langage général au plus au point ». À l’opéra, le public communie à travers la musique qui provoque, dans un phénomène d’émotion collective, l’union des individus présents dans la salle. Lorsqu’une musique adéquate accompagne une scène, une action, un décor, elle semble en révéler la signification la plus secrète. Tous les phénomènes intérieurs à l’homme, ses émotions, peuvent être exprimés par la musique. Dans le cadre de l’opéra, elle le permet d’autant mieux qu’elle sert un texte.

Le xixe siècle est l’âge d’or du théâtre lyrique qui est de la même veine que le drame romantique et qui favorise l’expression des sentiments passionnés. D’ailleurs, dans la seconde moitié du s...

© Presses universitaires de Provence, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540