Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les métamorphoses de l'artiste

 | 
Jean-François Durand

Première partie. Le romantisme Lyrique (romantisme I)

Chapitre 3. L’Orient de la langue

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Serpent d’étoiles ou la langue des origines

Giono commence la rédaction de son récit Le serpent d’étoiles le 25 juin 1929, et le livre sera achevé le 10 août 1930. Entre le 26 avril et le 16 mai 1930, il écrit aussi Manosque-des-Plateaux. Les deux textes sont contemporains du Cycle de Pan, et présentent avec lui de nombreux points communs. Le grand thème, c’est encore une fois celui de la puissance du poïein, de l’énergie de la langue, qui dote l’homme de son propre monde, le monde de l’esprit. Le monde ne parvient à l’homme que dans et à travers la langue. Or, la langue est poïésis, en ce sens qu’elle ne se contente pas de constater, de rapporter : elle a le pouvoir de construire le monde. La langue est regard. Wilhelm von Humboldt disait : “L’homme vit avec les objets essentiellement, voire, étant donné que la sensation et l’action dépendent en lui de ses représentations, exclusivement, selon la manière par laquelle la langue les lui amène à lui1. À travers ses textes, Giono ex...

© Presses universitaires de Provence, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540