Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écritures du désert

 | 
Catherine Delmas

Chapitre V. Michael Ondaatje, Le patient anglais : l’effacement de la limite

Michael Ondaatje

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si le chronotope de la frontière est bien ce qui transparaît dans l’imaginaire du désert dans les carnets de route du xixe siècle, cette limite fictive, culturelle, imaginaire et idéologique qui sépare l’Occident de l’Orient, soi et l’autre, se déplace dans En attendant les barbares et se brouille dans un roman postmoderne et postcolonial tel que Le patient anglais. Dans le roman d’Ondaatje, le désert est évocation, interface floue entre réalité et fantasme comme le souligne le narrateur : « On eût dit qu’il marchait sous ce millimètre de brume juste au-dessus des fibres noircies d’encre d’une carte, dans cette zone pure entre le territoire et la carte entre les distances et les légendes entre la nature et le conteur »1. Le désert est suspendu dans le temps et l’espace, tel un mirage flottant dans l’air – métalepse de la représentation et de la lecture –, oscillant entre la page et l’imagination du lecteur et de l’écrivain. Bien que les Histoires d’Hérodote soient l’hypotexte sur le...

© Presses universitaires de Provence, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540