Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écritures du désert

 | 
Catherine Delmas

Chapitre II. Terra incognita, tabula rasa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le texte qui renvoie l’image du désert est un processus de captation de l’autre, par le regard et la plume, comme le montre par exemple la retranscription phonétique de l’arabe qui s’écrit et se lit alors de gauche à droite, par effet de miroir. Les caractères arabes sont rares dans l’ouvrage de Burton, et relégués à la marge du texte, dans le glossaire, chez Doughty. La force centrifuge exercée par le voyage, vers l’ailleurs, s’inverse pour reterritorialiser l’autre dans un mouvement centripète. L’appel du désert que tous ces voyageurs ont ressenti de manière irrésistible, « spell » ou « appeal », les préparatifs du départ, la découverte, marqués par des affects de curiosité, d’enthousiasme et de fascination, sont rapidement suivis de considérations plus pragmatiques, recentrées sur le point de vue de l’observateur, dans un double mouvement de diastole et de systole. Le désert inconnu que le voyageur rêve de traverser, de conquérir, devient au cours du voyage et au fil du récit une...

© Presses universitaires de Provence, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540